Kamina: le gouverneur du Katanga appelle au calme après des affrontements entre militants

Après des affrontements survenus jeudi 17 novembre dans la soirée  à Kamina, opposant  les partisans de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et ceux de partis de la Majorité présidentielle, dont l’UNAFEC et le PPRD, le gouverneur du Katanga Moïse Katumbi a appelé les habitants de la province au calme.

Selon un reporter de Radio Okapi, le premier incident serait survenu lors de la marche des partisans de l’UDPS, débutée vers 17h30 locales dans le centre-ville en direction de la cité, jeudi 17 novembre.

C’est au niveau de la rivère Kamina que des membres du cortège auraient croisé un homme qui portait un T-Shirt à l’effigie de Joseph Kabila et l’auraient battu.

Un responsable local de l’UDPS rejette les faits et affirme qu’un groupe de sympathisants du PPRD  auraient agressé  des membres de son parti à coups de machettes.

Plusieurs autres incidents, des bagarres et des actes de vandalisme, ont été reportés plus tard dans la soirée dans les quartiers 82, 52 et Bel-Air. Une dizaine de maisons de commerce en paille, des débits de boisson, ont été incendiées. 

Dans ce désordre, signalons qu’un hôtel qui sert aussi de quartier général pour le parti de majorité presidentielle , mouvement des indépendant réformateur (MIR ) a été mis à sac, puis incendié.

Plusieurs blessés par jets de pierre  ont été par ailleurs enregistrés.

La Police nationale congolaise s’est déployée dans les endroits stratégiques depuis ce vendredi 18 novembre dans la matinée et le ministre provincial de l’Intérieur est attendu sur place.

Réagissant à ces différents affrontements, le gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi a déclaré :

 «Je voulais vraiment appeler toute la population de Kamina au calme et je m’adresse particulièrement aux militants des partis politiques,” expliquant que les élections ne sont qu’un moment «durant lequel tous les Congolais pourront s’exprimer à travers les urnes».

Passée cette période, a poursuivi le gouvernement du Katanga, «tous les Congolais vivant au Katanga reprendront la vie normale tous ensemble entre frères. Par conséquent évitons les bagarres en tout genre».

La semaine dernière, l’Evêque du diocèse de Kilwa Kasenga avait déploré le manque d’éducation civique des militants. C’était à la suite des affrontements survenus à Lubumbashi, entre sympathisants de l’UDPS et de l’Unafec de Gabriel Kyungu wa Kumwanza. Ces incidents avaient fait plusieurs blessés et d’importants dégâts matériels.

Lire aussi sur radiookapi.net

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner