Mariya Nedelcheva: «Tous nos observateurs sont extrêmement expérimentés»

Mariya Nedelcheva, membre du parlement européen et chef observatrice à la mission d’observation électorale de l’union européenne en RDC( MOE UE). Radio Okapi/ Photo John BompengoMariya Nedelcheva, membre du parlement européen et chef observatrice à la mission d’observation électorale de l’union européenne en RDC( MOE UE). Radio Okapi/ Photo John Bompengo

Mariya Nedelcheva, membre du parlement européen et chef observatrice à la mission d’observation électorale de l’union européenne en RDC( MOE UE). Radio Okapi/ Photo John Bompengo

La Mission d’observation de l’Union européenne croit abattre un travail de titan malgré le nombre réduit de ses observateurs à déployer sur terrain. La chef de la mission européenne a exprimé la détermination de sa mission, lundi 21 novembre, au cours d’un entretien avec la Radio Okapi, à Kinshasa.

«Le nombre réduit des observateurs européens, par rapport au nombre d’électeurs (NDLR : 32 millions), sera compensé par leur  grande expérience», a-t-elle indiqué.

Elle a assuré que «tous nos ses observateurs sont extrêmement expérimentés, la plupart d’eux ont déjà fait plusieurs missions d’observation électorale».

Pour Mariya Nedelcheva, la mission de l’UE n’est pas  conjoncturelle et dispose d’une méthodologie précise et stricte.

Une fois déployée sur terrain, elle sera au contact avec tous les acteurs politiques et institutions qui prennent part au processus.

La chef de la mission d’observation de l’UE a également indiqué que sa mission ne sera basé que sur des faits avérés et non sur des rumeurs ou des spéculations.

Les données recueillies par la mission européenne seront vérifiées sur place et renvoyées à Kinshasa où sera basée son équipe de 10 experts.

Le jour du vote, la mission d’observation européenne se propose de rendre public des signes susceptibles de nuire à la transparence et à la crédibilité du processus, par le biais des communications de presse ou encore des dialogues journaliers qu’elle entretient avec la Ceni, les partis politiques et les organisations de la société civile.

On rappelle que la SADC (Communauté de développement d’Afrique australe) promet d’envoyer deux cent cinquante observateurs électoraux en RDC pour les élections présidentielle et législatives du 28 novembre.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner