Bureaux de vote fictifs: Jacques Djoli invite la population à informer la Ceni

Jacques Djoli. Radio Okapi/ Ph. John BompengoJacques Djoli. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Jacques Djoli. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Certains bureaux de vote repris sur la cartographie publiée par la Commission électorale nationale indéperndante (Ceni) n’existent pas. Radio Okapi l’a découvert lors d’une enquête menée dans les circonscriptions électorales de Funa et Mont Amba à Kinshasa. Près de 107 bureaux n’ont pas été retrouvés dans la seule commune de Selembao.

 

D’après la cartographie de bureaux de vote révisée, théoriquement, la circonscription électorale dela Funacompte 161 sites avec 2270 bureaux de vote, celle de Mont Amba 182 sites avec 2287 bureaux. Sur le terrain, certains bureaux sont inexistants.

Le site de vote du complexe scolaire Inga situé au n°76 de l’avenue Ilwa, commune de Selembao, ne compte que huit bureaux sur les vingt cartographiés, a constaté un reporter de Radio Okapi. A l’école primaire (EP) Kasi Kitokimosi située sur l’avenue libération dans la même commune, sur 39 bureaux, seuls 24 existent réellement.

A l’école primaire EP 7 Lokolo Moko, un bureau de vote a été cartographié. Mais le responsable de l’établissement ne reconnaît pas l’existence d’un centre de vote dans ses locaux.

Les huit bureaux cartographiés sur l’avenue de la Foire dans la commune de Makala n’existent pas.

Au quartier Mfidi de la commune de Makala, les habitants ne connaissent ni l’avenue de la foire, pourtant reprise dans la cartographie de la Ceni, ni les 8 bureaux de vote censés se retrouver dans cette avenue.

Les écoles primaires 2 et 12, sur la même avenue, reprises comme bureaux sur la cartographie de la Ceni sont également inconnues des habitants.

Dans la commune de Kisenso, le centre de rattrapage situé sur l’avenue Ntuka Kongo compte cinq bureaux au lieu de trente-six. L’école Vinda sur l’avenue Madimba comporte un seul bureau au lieu de trente. Contrairement à la publication de la Ceni, le site de l’école primaire Matota-CBCO avec ses 15 bureaux se situe sur l’avenue Kirie et non pas Lukengo.

Le vice-président de la Ceni, Jacques Djoli, reconnaît la possibilité qu’un bureau cartographié ne puisse pas être retrouvé à l’adresse indiquée.

« (…) Un bureau peut être planifié sur la cartographie et ce bureau là, lors du vote, peut s’avérer être un bureau non existant. Il y a possibilité effectivement comme on nous le signale pas seulement à Kinshasa mais aussi sur l’ensemble du territoire», a-t-il expliqué tout en invitant la population à signaler ces cas à la Ceni:

«Il faut communiquer à la Ceni locale et surtout à la Ceni bureau central le numéro code de ce bureau fictif entre guillemet et la localisation pour que lors de la compilation, il soit acté que ce bureau là est un bureau non ouvert mais qui a été planifié».

Jacques Djoli demande aussi à la population de signaler des cas des bureaux qui ne répondent pas aux prescrits de la loi électorale.

L’article 48 de la loi électorale stipule qu’aucun bureau de vote ne peut être établi dans :

  • les lieux de culte
  • les quartiers généraux des partis politiques, des syndicats et des organisations non gouvernementales
  • les débits de boisson
  • les postes de police
  • les camps militaires
  • les académies et écoles militaires

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner