Législatives-Isiro: deux agents de la Ceni accusés d’avoir falsifié des résultats

Dépouillement des bulletins de vote pour des candidats aux élections de 2011 en RDC, en présence des temoins le 28/11/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDépouillement des bulletins de vote pour des candidats aux élections de 2011 en RDC, en présence des temoins le 28/11/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Dépouillement des bulletins de vote pour des candidats aux élections de 2011 en RDC, en présence des temoins le 28/11/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Deux agents de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni/Isiro) sont détenus depuis le samedi 10 décembre au cachot du commissariat de la police nationale congolaise de cette ville de la Province Orientale. Ils sont accusés d’avoir falsifié les résultats  des élections législatives de onze bureaux de la circonscription du territoire de Rungu.

Selon la chef d’antenne de la Ceni/Isiro, cette falsification a été dévoilée grâce à la vigilance des témoins des partis politiques présents dans le centre de compilation.

Ces agents auraient ajouté des voix à un candidat et soustrait à d’autres.

Joseph Bangakia, candidat député à la députation nationale de la circonscription de Rungu demande que l’article 87 de la loi électorale soit appliqué «dans toute sa rigueur».

Cet article stipule:

«Toute personne qui, directement ou directement, donne offre ou promet de l’argent, des valeurs, des biens ou des avantages quelconques aux membres du bureau de vote, de dépouillement ou de compilation, est punie d’une servitude pénale principale de six mois à cinq ans et d’une amende de 200 000 (environ 230 USD) à 1 000 000 (1 149,4 USD) francs congolais. Elle est, en outre, privée de ses droits civils et politiques pour une durée de six ans. S’expose au double de ces peines, tout membre du bureau de vote qui sollicite ou accepte les avantages.»

Des responsables locaux de la Ceni indiquent que la compilation des résultats pour les onze bureaux suspectés a repris le même samedi en présence des témoins des tous les candidats.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner