Lodja : un mort et des maisons incendiées dans des violences intercommunautaires

Le point rouge, le territoire de Lodja dans la province du Kasai-Oriental en RDC.Le point rouge, le territoire de Lodja dans la province du Kasai-Oriental en RDC.

Le point rouge, le territoire de Lodja dans la province du Kasai-Oriental en RDC.

Une personne a été tuée et une vingtaine de maisons incendiées dans des actes de violence et de xénophobie jeudi 15 décembre à Lodja centre et dans certains groupements du territoire de Lodja, au Kasaï Oriental. Selon des témoins, des populations originaires de la forêt ont lancé des appels à la haine contre celles de la savane, sur l’antenne locale de la RTNC, la chaîne publique de radiodiffusion et de télévision, et de la Radio Télé Losanganya. Les directeurs de ces deux médias rejettent en bloc ces accusations.

Lodja centre ressemblait le matin du vendredi 16 décembre à une cité fantôme. Pas d’écoles ouvertes, ni de marché, encore moins de services administratifs qui fonctionnent. Les actes de violence et de xénophobie ont débuté jeudi soir.

Au départ de ces actes de violence, expliquent des témoins, une altercation entre le député Adolphe Onosumba et un journaliste de la station locale de la RTNC.

Ancien ministre de la défense et originaire de la savane, Adolphe Onosumba accompagné de ses gardes du corps s’est disputé avec un journaliste de la RTNC qu’il accusait de l’insulter régulièrement sur les ondes de ce média, affirment des témoins. Après la dispute, le même journaliste aurait alors appelé à chasser du territoire de Lodja toutes les personnes originaires de la savane.

Selon des sources concordantes, confirmées par des sources policières, le même appel a été relayé sur la RTL, la Radio Télé Losanganya appartenant au ministre de la Communication et des médias Lambert Mende.

A la suite de ce message, de centaines de personnes venues des villages Isambi Ndjombo, Denalo Holemba et Lotshimba sont descendus à Lodja centre jeudi soir armés de machettes, couteaux et gourdins. Ils ont parcouru les rues de Lodja centre en menaçant les « Eswe », les populations de la savane considérées comme des étrangers.

Deux maisons ont été incendiées et deux clôtures de parcelles détruites. Un calme précaire est revenu jeudi dans la nuit après que le ministre de la Communication et médias, lui-même ressortissant de Lodja où il est candidat à la députation nationale, a appelé à l’apaisement. Une exhortation similaire a été faite par le président de la notabilité de Lodja.

Vendredi matin, les violences ont à nouveau repris, avant de retomber à la suite d’un nouvel appel au calme.

Au final, une personne a été tuée au village Mende et une vingtaine de maisons appartenant à des non originaires ont été incendiées dans le groupement Iyendo. Le matériel du laboratoire médical de ce groupement a été détruit, et la moto du chef de centre a été emportée.

A Lodja centre le bilan est revu à la hausse. Une vendeuse de pharmacie battue et hospitalisée sur place. Quatre maisons de commerce pillées dont deux détruites. Sept clôtures de parcelles détruites.

Au groupement Vangakete, la maison de l’infirmier en chef a été réduite en cendres avec tous ses biens. Le médecin chef de zone, un non originaire, est en fuite.

Le directeur de la RTNC/Lodja et celui de la RTL nient que les appels à la xénophobie aient été diffusés par leurs médias.

Lambert Mende et Adolphe Onosumba s’accusent mutuellement

Joint au téléphone vendredi 16 décembre, Lambert Mende incrimine le député Adolphe Onusumba à propos de ces actes de xénophobie et de violence intercommunautaire. Selon le porte-parole du gouvernement, le député serait impliqué dans des manœuvres électorales frauduleuses et dans l’incitation à la violence.

Lambert Mende infirme en outre l’information selon laquelle il y aurait eu un mort à Lodja à la suite de ces émeutes. Il se dit concerné par ce qui se passe dans son territoire et appelle les populations au calme.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

De son côté, Adolphe Onosumba affirme avoir « des preuves, des sons enregistrés dans lesquels Lambert Mende incite les populations de Lodja à la haine tribale. »

Le député Adolphe Onusumba accuse le porte-parole du gouvernement de mentir et l’invite à se préparer à « en répondre devant la CPI ».

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (63)
FARDC (48)
Kinshasa (29)
Beni (29)
FCC (29)
Ceni (29)
Unpc (26)
UDPS (25)
Corruption (24)
Monusco (22)
Sécurité (21)
Butembo (21)
élection (19)
Yumbi (18)
CSAC (18)