Investiture de Joseph Kabila: un important dispositif policier déployé à Kinshasa

La police d’intervention le 8/12/2011 à l’entrée de la 10ème rue à Kinshasa-Limete le long du boulevard du Lumumba. Radio Okapi/ Ph. John BompengoLa police d’intervention le 8/12/2011 à l’entrée de la 10ème rue à Kinshasa-Limete le long du boulevard du Lumumba. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La police d’intervention le 8/12/2011 à l’entrée de la 10ème rue à Kinshasa-Limete le long du boulevard du Lumumba. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Un dispositif sécuritaire important est déployé à Kinshasa dans le cadre des préparatifs de la prestation de serment du président Joseph Kabila, prévue ce mardi 20 décembre. Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, appelle la population à ne pas s’en inquiéter.

Il indique que ce dispositif vise à sécuriser les habitants de Kinshasa et les personnalités invitées à la cérémonie de prestation de serment du président Joseph Kabila.

«C’est pour la population que ces chars [de combat]  sont là. C’est pour l’aider à se mouvoir aisément. Et pour sécuriser les visiteurs importants qui seront en mouvement lors de cette grande journée », déclare Lambert mende.

Dimanche après-midi, des chars de combat étaient visibles au stade des martyrs et dans quelques carrefours de la ville de Kinshasa notamment au Rond-point Ngaba.

Après la publication des résultats provisoires de la présidentielle par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), un dispositif  policier similaire avait été déployé à Kinshasa et dans les chefs-lieux des provinces de la RDC. Des bavures policières avaient été signalées à Kinshasa après que la police avait dispersé des manifestants qui protestaient les 9 et 10 décembre contre la réélection de Joseph Kabila.

Le commissaire général de la police, Charles Bisengimana avait reconnu ces bavures et promis des sanctions aux coupables. Pour prévenir d’éventuelles bavures, Lambert Mende affirme:

«Il y a une série de numéros verts que le commandant provincial de la police a annoncés et qui défilent sur les différentes chaînes de télévision. Il faut s’adresser à ces numéros, lorsque des cas comme ça arrivent. Ou tout simplement lorsque quelqu’un d’autre essaie de porter atteinte à qui que ce soit.»

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner