Bukavu: 11 militants de l’opposition accusés de «participation criminelle à la rébellion»

Palais de justice de Bukavu.Palais de justice de Bukavu.

Palais de justice de Bukavu.

La deuxième audience du procès de onze militants de l’opposition interpellés par la police lors d’une marche de protestation se tient ce jeudi 22 décembre à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu. Le ministère public les accuse «de participation criminelle à la rébellion». Pour le collectif d’avocats des prévenus, leurs clients ont simplement exercé leur liberté de manifestation.

Quatorze militants ont été arrêtés lors d’une manifestation de l’opposition, mardi 22 décembre, contre les résultats de l’élection présidentielle du 28 novembre qui donnent Joseph Kabila gagnant avec près de 49% des suffrages devant le leader de l’UDPS Etienne Tshisekedi (32%). La marche avait été dispersée par la police.

Onze de ces militants comparaissent depuis le mercredi 21 décembre au tribunal de grande instance de Bukavu. Les trois autres avaient été relâchés. Parmi ces prévenus, on compte trois présidents provinciaux des partis politiques de l’opposition et un membre de la société civile.

Au cours de l’audience du mercredi 21 décembre, les avocats des prévenus ont demandé au tribunal de permettre à leurs clients de prendre un bain. Ces derniers auraient passé leur nuit dans une cellule insalubre.

Le tribunal n’avait pas répondu à cette requête jusqu’à la suspension de l’audience à la tombée de la nuit, faute d’éclairage dans la salle d’audience.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner