Législatives: les précisions de Jacques Djoli sur le soutien des experts internationaux à la Ceni

Jacques Djoli. Radio Okapi/ Ph. John BompengoJacques Djoli. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Jacques Djoli. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’équipe technique internationale que la Ceni a appelée va l’aider à faire la validation des résultats des législatives déjà compilés, analyser les différentes contestations des résultats et appuyer les équipes qui fonctionnent sur le terrain. C’est la précision donnée à Radio Okapi, jeudi 22 décembre, par le vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Jacques Djoli.

« Notre travail maintenant avec les équipes internationales, c’est d’améliorer ce concept opérationnel, de sorte que les législatives puissent nous offrir des députés qui représentent réellement leurs électeurs », a-t-il déclaré.

Dans un communiqué publié mercredi 21 décembre, la Ceni avait annoncé la suspension partielle de la compilation des résultats des législatives jusqu’à l’arrivée des équipes de supervision et d’appui technique international, évoquant de «nombreuses  réclamations dont elle a été saisie par les candidats et organisations politiques ».

Elle avait toutefois précisé que les résultats n’ayant fait l’objet d’aucune contestation seront publiés. Les Etats-Unis et la Grande Bretagne ont promis d’envoyer des experts, a précisé Jacques Djoli.

Christophe Lutundula, député national de la Majorité présidentielle (MP) salue la décision de la Ceni de suspendre la compilation des résultats des législatives estimant que la Ceni« ne pouvait pas rester silencieuse devant les plaintes enregistrées actuellement». Il s’est exprimé, jeudi, au cours de l’émission Dialogue entre Congolais de Radio Okapi.

En revanche, l’opposant Martin Munkokole pense que « les deux scrutins ayant été couplés, les anomalies qui touchent les législatives touchent également la présidentielle».

D’après lui, la décision de la Ceni de suspendre la compilation aurait dû être prise plus tôt et pour les deux scrutins parce qu’ils sont tous entachés d’irrégularités. Il affirme aussi que l’appel de la Ceni à une expertise internationale « rejoint la demande de certains opposants relative à la certification internationale des résultats électoraux en RDC ».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner