«Prestation de serment» d’Etienne Tshisekedi: une nuit des coups de feu à Mbuji-Mayi

Une vue aérienne de la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental (RDC).  Panoramio.com/Ph. VINCENT FrancoisUne vue aérienne de la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental (RDC). Panoramio.com/Ph. VINCENT Francois

Une vue aérienne de la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental (RDC). Panoramio.com/Ph. VINCENT Francois

Des tirs à balles réelles et des coups des gaz lacrymogène ont été entendus toute la nuit de vendredi à ce samedi 24 décembre  à Mbuji-Mayi. Cette situation a créé la panique dans la ville, a indiqué la société civile locale, dénonçant un «gaspillage des munitions par les forces de l’ordre». La police nationale congolaise (PNC) a expliqué que ces tirs visaient à déjouer toute tentative d’attroupement populaire. 

Déjà à 19h00 (locales), avant l’heure même du couvre feu, toutes les rues s’étaient déjà vidées de la population. «Celle-ci était mécontente,  après ces tirs nourris qui fusaient de partout», a indiqué la société civile du Kasaï-Oriental (Socikor). Elle a affirmé avoir enregistré plusieurs cas d’enlèvements et des visites domiciliaires d’hommes armés.

Le président du comité provincial dela Socikor, Me jean Alexis Kasuasua, a déclaré:

«C’est le pouvoir qui peut expliquer pourquoi on gaspille les munitions. Cette nuit même, dans le quartier Bukasa Nkumbikumbi, aux environs de 1 heure du matin, des éléments armés ont tiré des coups de feu. Ils ont fait du porte-à-porte en train de chercher à récupérer biens  et sommes d’argent

Pour sa part, l’inspecteur  adjoint de la PNC/ Kasaï-Oriental chargé des opérations a nié ces cas d’arrestation dénoncés par la société civile. Il a indiqué que ces coups des de feu entendus entraient dans le cadre d’une stratégie de «dissuasion  pour disperser des jeunes gens qui manifestaient à la nouvelle de la prestation de serment d’Etienne Tshisekedi.»

La ville de Mbuji-Mayi a connu une journée morne, vendredi 23 décembre. La plupart d’écoles, bureaux de l’administration publique et marchés sont restés fermés.

A la base: l’annonce de la prestation de serment, ce même jour au stade des Martyrs de Kinshasa, du président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Ce dernier se considère toujours comme le vainqueur de l’élection présidentielle du 28 novembre.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner