Noël : les malades des hôpitaux publics oubliés

Entrée principale de l'Hôpital général de Kinshasa.Entrée principale de l’Hôpital général de Kinshasa.

Entrée principale de l'Hôpital général de Kinshasa.

Certains habitants de Kinshasa se sont réunis en ce jour de noël soit en famille, soit entre amis pour célébrer la nativité. D’autres par contre qui n’ont pas pu se satisfaire passent la fête dans la méditation. C’est le cas des malades des hôpitaux publics de Kinshasa, notamment ceux de l’hôpital général de référence de Kinshasa (ex-Mama Yemo) et ceux de la pédiatrie de Kalembe Lembe.

Aucun signe de fête dans la pédiatrie de Kalembe Lembe, constate Radio Okapi. Pas de guirlande. Ni de sapin ni même le moindre confetti.

L’aumônier responsable de cette structure hospitalière justifie cette situation par manque de moyens financiers.

«L’hôpital n’a rien fait aujourd’hui. Mais d’habitude, nous préparons pour les repas les jours des fêtes de nouvel an », ajoute-t-il.

Il explique aussi que la plupart de cas enregistrés sont des malades hospitalisés ne parviennent pas à payer leurs factures évaluées à 6 000 $US.

A l’hôpital général de Kinshasa, les guirlandes ne sont visibles qu’à l’intérieur des aumôneries catholiques et protestantes.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner