Salamabila: l’anémie a tué plus de 350 enfants en novembre 2011

Bébé au dos de sa maman.Bébé au dos de sa maman.

Bébé au dos de sa maman.

Un rapport sur des cas d’anémie, rendu public par le médecin chef de zone de santé de Salamabila (Maniema) et parvenu à Radio Okapi lundi 9 janvier, indique qu’au cours du mois de novembre, cinq milles cas d’anémie ont été enregistrés dont plus de trois cent cinquante décès. Ces cas d’anémie seraient dus au paludisme.

Les enquêtes ont été menées par les responsables de santé de la zone et les membres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) venus de Kinshasa.

Cette vague d’anémies auprès des enfants remonte au mois d’avril de l‘année 2011. Le rapport indique que la rareté de médicaments cause la hausse de leurs prix. Une poche de sang coûterait entre 8 et 10 dollars américains.

Le rapport du médecin de zone de santé note aussi que la transfusion sanguine n’est pas sécurisée à cause de l’insuffisance du matériel approprié.

La société civile locale sensibilise la population sur le don bénévole du sang.

Au mois d’octobre, deux cents enfants de moins de six ans sont morts d’anémie en l’espace de deux semaines dans la même zone de santé.

Pour remédier à la situation, le gouverneur du Maniema, Pascal Tutu, avait envoyé 3650 poches de sang dans cette zone de santé. Il avait recommandé aux responsables sanitaires de les donner gratuitement aux malades promettant d’envoyer des antipaludéens.

Lire aussi sur radiookapi.net : 

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner