Kasaï-Occidental: l’accident ferroviaire de samedi a fait deux morts, selon la SNCC/Ilebo

Un train de la Société nationale de chemin de fer (SNCC)Un train de la Société nationale de chemin de fer (SNCC)

Un train de la Société nationale de chemin de fer (SNCC)

L’accident ferroviaire du samedi 14 janvier près de la gare de Bukaka a fait deux morts et non quatorze comme l’indiquait le bilan provisoire dressé sur base du témoignage d’un passager du train. La précision a été donnée ce lundi 16 janvier par le directeur de la coordination de la  Société nationale de chemin de fer (SNCC)/Ilebo, Oscar Ngoy Mukankala.

Selon Oscar Ngoy Mukankala, l’accident a eu lieu vers 23 heures locales. L’équipe dépêchée sur le lieu du drame par la SNCC serait arrivée le lendemain dans la matinée et aurait trouvé un corps sans vie.  Elle a été informée de l’existence d’un autre mort dont le corps a été emporté par la famille.

Oscar Ngoy Mukankala  a souligné qu’aucun autre passager n’a été rencontré sur les lieux de l’accident ajoutant que les deux victimes, âgées de  moins de vingt ans, étaient accrochées à la locomotive qui a déraillé. Il a expliqué que les wagons, détachés de la locomotive, sont restés intacts sur les rails.

L’avocat conseil de la SNCC, maître Hubert Nguladioko, a affirmé que tous les passagers des trains-marchandises sont considérés comme clandestins, indiquant qu’en cas d’accident, la société déclinait toute responsabilité.

Les autorités politico-administratives du territoire d’Ilebo n’ont pas encore réagi à cet accident ferroviaire. Le train en provenance d’Ilebo se rendait à Kananga. Il transportait des passagers ainsi que des produits vivriers et manufacturés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner