Mbuji Mayi: Les autorités préoccupées par l'exploitation artisanale du diamant dans les résidences privées

Une vue aérienne de la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental (RDC).  Panoramio.com/Ph. VINCENT FrancoisUne vue aérienne de la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental (RDC). Panoramio.com/Ph. VINCENT Francois

Une vue aérienne de la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental (RDC). Panoramio.com/Ph. VINCENT Francois

Au cours d’une rencontre vendredi 20 janvier, le ministre provincial de l’Intérieur, le bourgmestre de Mbuji Mayi et les maires des communes de Diulu, Bipemba et la Kanshi, dans la capitale provinciale du Kasaï-Oriental, se sont engagés à lutter contre l’exploitation artisanale du diamant dans les parcelles résidentielles.

Ce phénomène, déjà observé dans la cité de Bakua Tshimuna, dans la même province, se vit depuis près de trois mois dans les communes précitées. Les habitants creusent des puits de diamant dans leurs parcelles, précisément dans les quartiers Tubondo et Mudiba, dans la commune de la Kanshi, Lubwa et Masanka dans la commune de Diulu et quelques quartiers de la commune de Bipemba.

L’objectif de la rencontre, à laquelle a aussi participé le commandant du district centre de la police, était de trouver des voies et moyens pour mettre fin à cette pratique qui constitue un danger pour le tissu écologique de la ville, à cause surtout de la présence de nombreux ravins. Le ministre de l’Intérieur s’est engagé à envoyer ses services sur terrain pour décourager cette habitude.

L’exploitation artisanale du diamant a déjà fait plusieurs victimes à Mbuji-Mayi. Débutée depuis plusieurs années, les autorités municipales avaient réussi à y mettre fin auparavant. Les habitants de Mbuji Mayi espèrent des autorités des mesures efficaces pour mettre définitivement fin à cette pratique qui continue à sévir dans la cité de Madiatu, à Bakua Tshimuna, malgré l’engagement des gouvernants.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner