Hervé Ladsous entame des rencontres avec les autorités congolaises

De gauche à droite, Le secrétaire général adjoint de l’Onu en charge des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous et Le Premier Ministre de la RDC, Adolphe Muzitu le 25/01/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDe gauche à droite, Le secrétaire général adjoint de l’Onu en charge des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous et Le Premier Ministre de la RDC, Adolphe Muzitu le 25/01/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

De gauche à droite, Le secrétaire général adjoint de l’Onu en charge des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous et Le Premier Ministre de la RDC, Adolphe Muzitu le 25/01/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le secrétaire général adjoint des Nations Unies en charge des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a entamé ce mercredi 25 janvier une série des rencontres avec les autorités congolaises. Dans la matinée, il s’est entretenu avec le ministre congolais des affaires étrangères, Alexis Tambwe, avant de rencontrer les membres du bureau de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), le Premier ministre, Adolphe Muzito, et le ministre de l’Intérieur, Adolphe Lumanu.

Au terme de leur entretien, Alexis Tambwe, a expliqué qu’ Hervé Ladsous « voulait connaître la situation générale du pays après les élections, la situation générale avec nos voisins et comment évoluent les questions sécuritaires à l’Est du pays ».

S’adressant à la presse au sortir de ses discussions avec les membres du bureau de la Ceni, le secrétaire général adjoint des Nations Unies en charge des opérations de maintien de la paix a reconnu que certains reproches adressés à cette institution étaient fondés.

Mais, a-t-il ajouté, « à tout péché, miséricorde. Il faut améliorer tout cela. Et les Nations unies restent prêtes à continuer à appuyer tout ce processus [électoral] et apporter son concours à la Ceni».

Lors de son arrivée en RDC, mardi 24 janvier, il avait réitéré le soutien de l’ONU au processus électoral congolais indiquant qu’il y a « effectivement beaucoup de leçons à apprendre de la manière dont se sont passées les élections présidentielle et législatives » en RDC.

Avec Adolphe Muzito, Hervé Ladsous a notamment discuté de la reconstruction de la RDC dans la paix.

Le diplomate onusien a évoqué des questions de sécurité avec le ministre de l’Intérieur.  Il a loué les efforts de la police congolaise pour le rétablissement de l’ordre publique, reconnaissant, par ailleurs, que « beaucoup reste à faire pour une véritable protection des civils » et que « des femmes continuent à être violées dans l’Est du pays où certains  groupes armés font la loi ».

Hervé Ladsous a été nommé au poste de secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix au début du mois de septembre 2011 en remplacement d’Alain Le Roy.

Diplômé en droit, il a occupé, depuis 1971, de nombreux postes au sein du ministère des Affaires étrangères de la France, son pays. Avant d’être nommé au poste de Directeur de cabinet du ministre des Affaires étrangères, qu’il occupait jusqu’en septembre dernier, il était Ambassadeur de France en Chine.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner