Un officier des FARDC disparaît avec 30 de ses hommes à Beni

Le colonel Albert Kahasha, commandant du 808e régiment à Eringeti, à 54 Km au nord de Beni au Nord-Kivu, a quitté le camp des Forces armées de la RDC (FARDC), pendant la nuit de mardi 24 janvier, avec une trentaine d’hommes, dont sa garde personnelle. La société civile craint une défection de la part de cet officier. Des sources militaires dans la région disent attendre le déroulement de l’enquête avant de statuer.

Le colonel Kahasha était à la tête de ce régiment depuis septembre dernier. Il est issu de l’ancien mouvement armé « Mudundu 40 », basé au Sud-Kivu. Il a quitté sa position à Eringenti pour une destination inconnue vers 23 heures le mardi. Son véhicule de fonction a été retrouvé mercredi matin, abandonné à deux kilomètres du camp d’Eringeti.

D’après la société civile locale, deux des hommes qui l’accompagnaient sont déjà revenus au camp. Elle se dit cependant préoccupée par cette nouvelle, car la situation sécuritaire de la région n’est pas stable, malgré des multiples opérations militaires lancées contre les groupes armés, dont les ADF/Nalu.

Du côté des FARDC, le porte-parole de l’opération Ruwenzori, le colonel Célestin Ngeleka, a estimé qu’il était trop tôt pour se prononcer sur cette affaire, signalant que des enquêtes sont en cours afin de déterminer s’il s’agit ou non d’une défection.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner