RDC: le commissaire général de la police promet de renforcer la traque contre les «Kuluna»

Le commissaire général de la PNC,  le général Charles Bisengimana le 22/11/2011 à Kinshasa, lors de la présentation de six bataillons de la Légion nationale d’intervention formés par la Monusco. Radio Okapi/ Ph. John BompengoLe commissaire général de la PNC, le général Charles Bisengimana le 22/11/2011 à Kinshasa, lors de la présentation de six bataillons de la Légion nationale d’intervention formés par la Monusco. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le commissaire général de la PNC, le général Charles Bisengimana le 22/11/2011 à Kinshasa, lors de la présentation de six bataillons de la Légion nationale d’intervention formés par la Monusco. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le commissaire général de la police nationale congolaise, le général Charles Bisengimana, a promis, ce mardi 21 janvier, de renforcer la traque des jeunes délinquants communément appelés kuluna à travers le pays. Il a fait cette promesse devant près de trois cent cinquante policiers, réunis au cours de la traditionnelle cérémonie d’échange des vœux dans les installations de l’Inspectorat général de la police à Kinshasa.

«Le phénomène kuluna est de société. Il ne faut penser qu’il va trouver une solution définitive et qu’on y mette un terme, non. Nous avons commencé à traquer ces délinquants et nous allons les traquer davantage cette année. Nous pensons nous pouvons éradiquer et lutter contre ce phénomène mais pas par les médias, ni par les discours», a déclaré le général Bisengimana.

Pour mettre fin au phénomène Kuluna, il compte sur la collaboration de la population qu’il a invitée à faire confiance davantage à la police :

«La population doit savoir que la police est à son service. Elle a su la sécuriser pendant des moments difficiles du processus électoral.»

Le patron de la police nationale congolaise a reconnu que le phénomène kuluna mérite beaucoup d’études et de mesures d’applications de la part gouvernement, affirmant que les ministères de l’Intérieur et de la Justice et Droits humains font «des efforts louables» dans ce sens.

Il a, par ailleurs, exprimé la volonté de la police congolaise de poursuivre sa reforme «pour assurer au maximum la sécurité de la population et des biens au cours de cette année ».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner