Les fonctionnaires de Ngandajika dénoncent le détournement de leurs salaires

Les fonctionnaires de l’Etat du territoire de Ngandajika au Kasaï-Oriental ont accusé, ce lundi 6 février, un comptable public d’avoir détourné de leurs salaires de novembre et décembre 2011.  Dans un mémorandum adressé aux autorités provinciales, ils ont exigé d’être rapidement rétablis dans leurs droits. La division provinciale des Finances a reconnu la situation.  

Presque l’ensemble des agents de tous les services publics du territoire de Ngandajika sont concernés par ces arriérés de salaires des deux mois. Le responsable d’un service public local a indiqué que le comptable affecté à la paie était arrivé à Ngandajika la semaine dernière et s’était «contenté de ne payer que seuls les fonctionnaires du service territorial des TPI (Travaux publics et infrastructures)». Selon ce responsable, le comptable public est rentré à Mbuji-Mayi avec le reste de l’enveloppe salariale.

«Le comptable a déjà retiré l’argent, mais jusqu’à présent, il ne veut pas nous payer. Nous sommes devenus misérables. Nos enfants sont chassés, quand ils tombent malades nous n’avons pas de quoi les amener à l’hôpital. Nous menons une vie intenable ! On n’a pas de quoi manger», s’est-il plaint.

Dans leur mémo, les fonctionnaires de ce territoire réclament le versement sans délai de leurs salaires.

Le chef de la division provinciale des Finances a reconnu cette situation, indiquant que «le comptable est responsable des fonds qu’il retire seul à la banque».

Le comptable public incriminé se trouverait entre les villes de Mbuji-Mayi et Ngandajika, indiquent des sources.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner