Assemblée nationale: un élu de l’UDPS à la tête du bureau provisoire

Timothée Kombo Nkisi, Président provisoire de l’Assemblée Nationale de la RDC, le 16/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

La session extraordinaire de la nouvelle Assemblée nationale s’est ouverte ce jeudi 16 février au Palais du peuple. La plénière a installé le bureau provisoire de cette institution, dirigé par Timothée Kombo Nkisi, député de l’UDPS/Tshisekedi.

Le quorum était atteint, mais l’absence des élus de ce parti et d’autres formations politiques de l’opposition à l’ouverture de cette  session a été très remarquable dans l’hémicycle.

Trois cent cinquante députés ont répondu présent à cette session extraordinaire, selon le secrétaire général intérimaire de l’administration de l’assemblée nationale, sur les Quatre cent quatre-vingt deux proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Cent trente deux ont été soit empêchés, soit absents. Parmi eux les élus de l’UDPS ainsi que ceux de la plate forme Dynamique Étienne Tshisekedi président (DTP) et du Soutien à Étienne Tshisekedi (Set).

Seul membre de l’UDPS présent dans la salle: Timothée Kombo Nkisi, le doyen d’âge qui préside désormais le bureau provisoire de cette institution. Il est assisté de deux élus les moins âgés. Il n’a pas manqué de prodiguer quelques conseils dans son mot de circonstance:

«Puis-je rappeler que le mandat du député est au terme de la constitution non impératif, les Congolaises et Congolais qui nous ont élus attendent de nous le changement dans notre manière de servir l’Etat. La légèreté, la complaisance et la compromission doivent être bannies.»

Dans son discours de bienvenue, le secrétaire général ad intérim de l’administration de l’Assemblée nationale a tenu à souligner que les députés de cette mandature devraient se pencher plus sur le social du peuple congolais :

«Cette Assemblée nationale ne manquera pas d’être l’objet d’interpellation de la part de ce peuple, qui attend la prise en compte des conditions sociales qui doivent dorénavant dominer le débat politique. »

Un seul point était à l’ordre du jour, à savoir : la mise en place du bureau provisoire. Ce bureau est chargé d’une triple mission:

  • la validation du pouvoir des députés
  • l’élaboration du règlement intérieur de l’Assemblée nationale
  • la mise en place du bureau définitif.

La deuxième séance plénière a été convoquée pour ce vendredi 17 février.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (176)
Ebola (60)
FARDC (52)
Beni (36)
Kinshasa (35)
Ceni (32)
Monusco (31)
FCC (28)
élection (26)
Yumbi (25)
Sécurité (25)
Corruption (23)
Caf (22)
Mazembe (22)
UDPS (22)
Linafoot (22)