Gemena : le parquet interpelle la coordinatrice de la Synergie de lutte contre les violences sexuelles

Le parquet de grande instance de Gemena a interpellé vendredi 17 février la coordinatrice de la Synergie de lutte contre les violences sexuelles du Sud-Ubangi. Il l’accuse d’avoir couvert un enseignant qui a rendu grosse son élève de 16 ans. Le parquet l’accuse de vouloir se substituer à l’instance judiciaire.

Selon des sources concordantes, la Synergie de lutte contre les violences sexuelles a été saisie du cas de viol de cette fille son enseignant. Le père de la victime a consulté la clinique juridique de cette synergie pour initier une action en justice contre l’auteur de cet acte. Mais la victime a refusé de dénoncer son enseignant pour aider la synergie à engager une action juridique.

Une fois retournés chez eux, les parents ont essayé de faire avorter leur fille, qui a finalement trouvé la mort à l’issue de l’opération effectuée dans un centre de santé privé.

Le Procureur de la République du Parquet de Grande Instance de Gemena reproche à la coordonnatrice de la synergie d’avoir géré cette affaire à son niveau, au lieu de saisir la justice. Le parquet poursuit l’instruction du dossier avant de fixer l’affaire au tribunal.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner