Nord-Kivu: un chef du quartier Bweramfula abattu à son domicile à Kitchanga

Le chef du quartier Bweramfula, à Kitchanga, a été tué lundi 27 février à son domicile par des hommes armés. Ce énième assassinat a créé la psychose au sein de la population de ce territoire situé à une cinquantaine de kilomètres au Sud-est de Goma. Un habitant du quartier a été grièvement blessé par balle lors de cette attaque.

Maonero Kafumba a été tué à son domicile dans la soirée, alors qu’il était assis devant sa maison, a témoigné son épouse. Une vingtaine de douilles, qui aurait été ramassées sur le lieu du meurtre, ont été exhibées peu avant l’enterrement de la victime mercredi 29 février.

Un voisin venu rendre visite au chef de quartier a été blessé à l’épaule, aux jambes et au cou. Il est actuellement soigné à l’hôpital protestant de Kitchanga. Selon le Dr Alexis Kasanzu, médecin dans cet hôpital, l’état du patient « évolue normalement ».

Les assaillants ont commis leur crime peu avant l’heure de la patrouille nocturne conjointe organisée quotidiennement par la police nationale, les Forces armées de la RDC (FARDC) et les casques bleus de la Mission de l’ONU en RDC (Monusco).

La police annonce avoir mis la main sur un voleur à mains armées, suspecté d’avoir participé à cet assassinat. Selon elle, cette résurgence de l’insécurité est due à la circulation incontrôlée des armes dans la région. Le commissaire de police de Kitchanga parle « d’infiltrés » ou de « de saboteurs de la sécurité » à Kitchanga.

De leur côté, les chefs locaux déplore ce « dixième cas d’assassinat enregistrés dans Kitchanga et ses environs en l’espace d’une année ». Ces notables craignent que, si l’insécurité persiste, la localité se vide de ses habitants.

Plusieurs habitants de ce territoire ont rendu hommage au chef de quartier assassiné, indique le chef de chefferie-collectivité de Bashali à Kichanga.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner