Grogne à la Sonas: les agents réclament 18 mois d’arriérés de salaires

Siège de la Sonas à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John BompengoSiège de la Sonas à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Siège de la Sonas à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les délégués syndicaux de la Société nationale d’assurance (Sonas) réclament le payement de 18 mois de leurs arriérés de salaires. Cependant, la procédure de revendication divise les groupes syndicaux de cette entreprise publique. Pendant que les uns réclament le départ du comité de gestion pour détournement et terrorisme, les autres plaident pour une négociation avec les dirigeants.

Les germes de conflit ont apparu au sein de la Sonas, depuis le 5 mars. Certains délégués syndicaux dénoncent la mauvaise gestion des finances et le licenciement de cinq de leur.

La délégation syndicale nationale de la Sonas exige, à cet effet, le départ du comité de gestion. Son secrétaire général adjoint, Timothée Luzeka, a déclaré:

«L’employeur est parvenu à faire incarcérer les délégués syndicaux. Maintenant, la position des travailleurs s’est radicalisée. Ils exigent le départ du mandataire actuel

Les  onze autres syndicats réunis en intersyndical de la Sonas, par contre, continuent à soutenir l’option de poursuivre les négociations avec  l’employeur.

Le président de l’intersyndical, Anatole Mwanza, estime par ailleurs que leurs collègues ne sont pas habiletés à mener des activités syndicales dans cette entreprise:

«Deux messieurs ont pris un certain nombre de délégués et quelques syndicats de l’intersyndical pour demander aux travailleurs de la Sonas d’observer une grève illimitée. Nous, en tant que légalistes, nous ne pouvons pas les suivre

Contactés par Radio Okapi, les dirigeants de la Sonas se sont abstenus de tout commentaire. Toutefois, un chef de service a avoué que son entreprise connaît une crise profonde liée aux dettes laissées par l’ancien comité de gestion.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires