La province de l’Equateur dotée de son premier tribunal pour enfants

Enfants de la rueEnfants de la rue

Enfants de la rue

La province de l’Equateur dispose désormais d’un tribunal pour juger les enfants qui commettent des actes répressifs. Cette juridiction a été inaugurée, mercredi 21 mars à Mbandaka, grâce à l’appui financier de l’Espagne à travers le Projet d’appui conjoint pour la transition en Equateur (Pacte).

Un projet placé sous la tutelle du PNUD et exécuté par l’UNICEF. A Mbandaka, les enfants qui commettent des actes répressifs ne pouvaient être jugés correctement par manque de juridiction compétente.

Pour le chef de bureau de l’Unicef/Equateur dont l’agence a exécuté le projet, Marcel Kabeya, ce projet s’inscrit dans le cadre de la promulgation de la loi portant protection de l’enfant comme cadre légal et stratégique.

La mise en place de cette juridiction fait partie des stratégies qui visent à améliorer la situation de l’enfant en RDC.

Benjamin Boketshu, ambassadeur des enfants qui a pris la parole à cette occasion estime qu’avec ce tribunal, les droits des enfants seront désormais respectés :

«Nous estimons qu’avec ce nouveau tribunal, nos droits seront respectés».

En réaction à ces propos, le conseiller Mulumba qui représentait le Premier président de la Cour d’Appel de Mbandaka a indiqué que cette juridiction offre des garanties d’une justice équitables pour les enfants de la province de l’Equateur.

Le gouverneur ad intérim de l’Equateur, Vincent Mokako qui a présidé cette cérémonie félicite les Nations unies en général et l’Unicef ainsi que le PNUD en particulier pour avoir doté le chef de sa province de cette juridiction.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner