Nouveaux affrontements entre FARDC et ADF/Nalu à Beni

 

Des éléments des FARDC au Nord-Kivu (Archives).Des éléments des FARDC au Nord-Kivu (Archives).

Des éléments des FARDC au Nord-Kivu (Archives).

Au moins six rebelles des ADF/Nalu et un militaire des FARDC ont été tués lors des combats qui ont opposé, mercredi 28 mars dans la matinee, les forces loyalistes à ces rebelles ougandais entre les localités de Makembi et Parking à Beni au Nord-Kivu.

Après d’intenses combats à Makembi et Parking, bastion des ADF/Nalu, ces rebelles ont décroché, ont affirmé les sources de l’opération militaire Raid Strick (attaque foudroyante). Six rebelles ont été tués, ont souligné les mêmes sources; avant de préciser que plusieurs effets militaires et quelques armes d’appui ont été récupérés par les soldats loyalistes.

Le porte-parole de l’opération Raid Strick, a confirmé cependant, la mort d’un militaire des FARDC au cours de ces combats.

Par contre, d’autres sources concordantes dans la région ont avancé un bilan de plus de cinq soldats des FARDC et quatre rebelles tués dans une des positions avancées des ADF/Nalu. Ces tueries ont eu lieu entre les localités de Abialos et Bilimani, à quelques 10 Km à l’est de la cité d’Erengeti.

Le responsable du premier secteur des FARDC, le lieutenant-colonel Eric Ruhorimbere, a pour sa part affirmé ne pas être au courant de ces combats. “Tous les fronts sont actuellement stables”, a-t-il souligné.

Le gouverneur de province du Nord-Kivu, Julien Paluku, avait soumis, mardi 27 mars, au premier ministre intérimaire Louis Koyagyalo la question des rebelles ougandais des ADF/Nalu et rwandais des FDLR, qui sévissent dans cette province de l’Est de la RDC.

Louis Koyagialo s’est dit préoccupé par l’activisme de ces groupes armés étrangers sur le sol congolais. Il a promis de prendre à bras le corps ce problème, a rapporté Julien Paluku à l’issue d’une audience lui accordée à Kinshasa.

Les rebelles des ADF/Nalu effectuent généralement des raids sur des positions de l’armée réguliere dans cette région. La ville de Beni s’est réveillée, le 6 décembre 2011, sous des coups de feu. Des assaillants ougandais avaient attaqué les positions des FARDC pour libérer des prisonniers.

Un aéronef de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC(Monusco) avait essuyé une vingtaine de tirs à l’arme légère, lundi 19 mars, à l’approche de la zone de Nadui dans le territoire de Beni. Le porte-parole militaire de la Mission onusienne, le lieutenant-colonel Félix Prosper Basse, avait attribué cette attaque à ces mêmes rebelles.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner