Ituri : 800 veuves de militaires réclament les soldes de leurs défunts maris

Carte du district de l'Ituri en Province Orientale.Carte du district de l’Ituri en Province Orientale.

Carte du district de l'Ituri en Province Orientale.

Environ huit-cents veuves de militaires réclament six mois de soldes de leurs défunts maris. Selon leurs délégués, ces femmes éprouvent des difficultés à nourrir et scolariser les orphelins. Elles disent avoir saisis plusieurs fois les autorités des Forces armées de la RDC (FARDC) à Bunia sans succès. Le commandant des FARDC en Ituri indique que leur dossier est cours de régularisation par sa hiérarchie à Kinshasa.

Les maris défunts étaient en poste à Bunia, Komanda et Marabo en Ituri, en Province Orientale. Selon leurs déclarations, certaines ont été déguerpies de leurs maisons pour non paiement et passent la nuit dans une église.

Une des femmes interrogée affirme qu’il s’agirait d’une « punition » leur infligée par la hiérarchie militaire, elle ne sait pourquoi.

« Nous souffrons, nous avons tout vendu et il n’y a aucun moyen de faire autrement », s’est elle plaint.

Le commandant des FARDC en Ituri, le colonel Falsi Kabwe, parle plutôt d’une omission des noms sur les listings de paie, impliquant aussi certains militaires actifs.  Selon lui, certains militaires n’auraient pas reçu leurs soldes depuis deux ans.

« Au niveau de la zone opérationnelle, on ne peut rien faire. Nous avons envoyé notre officier en charge de l’administration à Kinshasa pour qu’on essaie de régulariser cette situation », a-t-il affirmé.

Pendant ce temps, le calvaire de ces femmes se poursuit.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner