Bunagana: le calme revient après des affrontements entre les FARDC et les mutins

Des éléments des FARDC au Nord-Kivu (Archives).

Le calme revient progressivement à Bunagana, poste frontalier entre la RDC et l’Ouganda situé à plus de 100 kilomètres au Nord-Est de Goma. Le dimanche 8 avril dans la soirée, des affrontements entre les militaires loyalistes et quelques soldats du 805ème régiment en défection avaient secoué cette contrée du Nord-Kivu.

Le porte-parole des opérations Amani Leo, Sylvain Ekenge a affirmé qu’il s’agissait d’une « opération de ratissage ». Après plus de trois heures de combats, les soldats mutins qui tentaient de s’installer dans la cité, ont battu en retraite, indiquent des sources locales.

Aucun bilan officiel de ces affrontements n’est encore disponible. Mais des sources concordantes avancent un bilan de deux morts, six blessés et douze mutins capturés. Le colonel Sylvain Ekenge indique que des armes d’appui et une dizaine de fusil de marque AK 47 ont été récupérés.

Selon lui, la poursuite des soldats indisciplinés continue. Dans tous les quartiers, les FARDC poursuivent la traque des mutins à Bunagana et ses environs. Sylvain Ekenge ajoute que les mutins se seraient dirigés vers la colline stratégique de Runyonyi.

Le colonel Innocent Kayina, commandant du 805ème régiment basé à Nyongera, a aussi déserté les rangs des FARDC le week-end dernier. Selon le porte-parole des operations Amani Leo, il a détruit deux jeep du commandement et plusieurs armes d’appui avant de partir. Les motifs de ces défections ne sont pas élucidés. Ils n’ont pas non plus été révélés par les mutins.

Lire aussi sur Radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner