Affaire achat des voitures: les magistrats du Katanga sollicitent un remboursement

Des magistrats, lors d’un sit-in devant la primature le 30/08/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les magistrats affiliés au Syndicat national des magistrats du Congo (Synamac/Katanga) dénoncent le détournement de leurs salaires. Une partie de leur rémunération est ponctionnée par l’intersyndicale au niveau national pour leur acheter des voitures. Ils demandent un remboursement des fonds retenus sur leurs salaires indiquant, samedi 28 avril à Radio Okapi, que depuis le lancement de l’opération d’achat des voitures en 2008, seuls trois cents magistrats ont été servis sur les mille trois cents qui avaient souscrit.

Les magistrats disent avoir consenti des sacrifices dans la retenue de leurs salaires pour obtenir ces véhicules qui n’arrivent toujours pas. Certains d’entre eux demandent à  l’intersyndicale de leur rembourser.

« Notre argent a pris une destination inconnue. Nous n’avons même pas de suite. Que ces gens là soient punis ou qu’on nous rembourse notre argent », indique un magistrat qui n’a jamais reçu de voiture alors que son salaire est régulièrement ponctionné. Il dénonce aussi ce qu’il considère comme un flou dans la gestion des fonds destinés à l’achat de ces voitures.

« On a cotisé. Le secrétariat permanent a pris les choses en mains. Et jusque là on ne sait pas si c’est le Syndicat qui nous floue ou le secrétariat permanent », poursuit-il.

Pour sa part, Réné Sibu, le coordonateur de l’intersyndicale mis en cause affirme qu’il y a plutôt déficit d’information et assure que les salaires des magistrats ne sont pas détournés.

« Le projet évolue bien. Vous vous souvenez que les magistrats avaient cotisé pendant une année. Ils ont eu un nombre de véhicules plus élevé que les députés dans le même délai alors que ces derniers cotisaient plus que les magistrats », a-t-il déclaré. Les députés nationaux avaient aussi entrepris une opération similaire d’achat des voitures.

René Sibu reconnait que les magistrats ont consenti des sacrifices et leur assure que le dossier se trouve déjà sur la table du ministre des Finances pour un payement de 2 millions des dollars américains.

Lire plus sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner