Minova: plus de 800 familles des déplacés vivent difficilement

Les populations fuyent leurs villages à cause des combats entre les FARDC et les groupes rebelles à Sake au Nord-Kivu le 30 avril 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

La localité de Minova, à 40 km au Sud de Goma (Nord-Kivu), continue d’enregistrer des déplacés en provenance de six localités du territoire de Masisi (Nord-Kivu) en proie à des affrontements entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et les militaires fidèles au général Bosco Ntaganda.

Selon des sources locales, jusque le samedi 5 mai plus de huit cents ménages des déplacés ont été enregistrés dans cette localité du Nord-Kivu.

Ces ménages sinistrés, logés dans des familles d’accueil et dans un hangar, vivent dans des conditions difficiles et sans assistance humanitaire, affirme leur président.

Une source médicale a déjà signalé un cas de choléra parmi ces familles qui vivent sans installation hygiénique et dépourvues de réserves alimentaires pour la survie.

Pour manger et boire, ces déplacés dépendent de la contribution des personnes de bonne foi et les plus courageux parmi eux se rendent dans le marché de Minova pour charger ou décharger les marchandises des opérateurs économiques et leurs enfants vont ramasser des herbes séchées dans les champs des autochtones, selon leur président.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner