Kasaï-Occidental: 13 000 Congolais expulsés de l’Angola, Ivan Simonovic promet de saisir l’ONU

Un Congolais en instance d'expulsion blessé et trainé sur un engin dans la ville angolaise de Dundo (Ph. archives, Site Kamako)Un Congolais en instance d’expulsion blessé et trainé sur un engin dans la ville angolaise de Dundo (Ph. archives, Site Kamako)

Un Congolais en instance d'expulsion blessé et trainé sur un engin dans la ville angolaise de Dundo (Ph. archives, Site Kamako)

L’assistant du secrétaire général de l’ONU en charge de droits de l’homme, Ivan Simonovic, a déploré lundi 7 mai à Kamako (Kasaï-Occidental), les conditions dans lesquelles treize mille ressortissants congolais ont été expulsés de l’Angola. En visite au Kasaï-Occidental, il a promis de faire un rapport au Conseil de sécurité des Nations-Unies pour trouver des solutions nécessaires à ce problème.

«Les immigrants économiques peuvent être illégaux mais ils ne doivent pas être traités comme ça. Avant que je ne parte, je vais essayer de rencontrer ceux qui font ça. A New-York, j’en parlerai avec les pays membres du Conseil de sécurité», a promis le diplomate onusien.

Le président du Comité d’accueil des expulsés d’Angola, l’abbé Charles Mukubayi, a plaidé auprès de ce haut fonctionnaire de l’ONU pour la réouverture officielle des frontières entre la RDC et l’Angola.

«Ces expulsés rentrent mains vides. Presque 90% sont déjà torturés. Les femmes sont en grand nombre violées et d’autres n’arrivent même pas en RDC et elles restent dans les cachots en Angola ou elles disparaissent en cours des routes», a déploré l’abbé Charles Mukubayi.

On rappelle que ces Congolais sont expulsés de l’Angola par six postes officiels du territoire de Tshikapa depuis janvier 2012.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner