Nord-Kivu: reprise des activités dans les localités reconquises par les FARDC

A coté de leur maison d’habitation, les membres d’une même famille suivent le passage du cortège du gouverneur du Nord-kivu, lors de sa première visite officielle à Rutshuru après le conflit Ph John Bompengo/ Radio Okapi

La paix et la sécurité reviennent progressivement dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu, ont indiqué des sources locales, ce mardi 8 mai. Les populations, qui avaient fui la semaine dernière les combats entre les FARDC et des insurgés, ont commencé à regagner depuis ce week-end, leurs localités. Celles-ci sont désormais contrôlées par les forces loyalistes. 

Une délégation du gouvernement provincial conduite par le gouverneur Julien Paluku s’est rendue lundi 7 mai, successivement à Karuba et Mushaki, à plus ou moins 50 Km au nord-ouest de Goma.  Elle est allée s’enquérir de la situation sur le terrain, une semaine après ces affrontements.

Elle a pu constater que les écoles, boutiques, petits marchés et toutes les autres activités commerciales ont repris dans le village de Karuba. Au moins 70 % de la population qui avait fui le village ont regagné leurs habitations. La situation sur le terrain se stabilise, a estimé Julien Paluku.

Il a, par ailleurs, appelé les déplacés ou réfugiés à revenir dans leurs villages:

«Nous pouvons demander à la population (déplacée) à Goma, à Mugunga, à Kamira, de revenir, les uns à Karuba, les autres Mushaki, Kiloliro, Kitshanga. Et ils seront sous la protection de l’autorité légalement établie. »

Par contre, à Mushaki, localité située à une dizaine de kilomètres de Karuba, les activités et le mouvement de retour des déplacés restent encore timides. La population concernée estime que la sécurité reste encre précaire.

Dimanche 29 avril, les FARDC se sont affrontés à certains mutins proches du général Bosco Ntaganda au Nord-Kivu. Ces derniers ont réussi à occuper quelques localités de Masisi et Walikale, avant y être délogés par l’armée régulière. Ces combats ont fait des milliers des déplacés, selon le bureau conjoint des Nations unies pour l’action humanitaire.

Lire aussi sur radiookap.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner