La RDC et le Rwanda décident de renforcer leur sécurité frontalière

Les présidents rwandais, Paul Kagame, et congolais, Joseph Kabila

La RDC et le Rwanda ont décidé, samedi 19 mai à l’issue de leur cinquième session de la commission mixte à Kigali, d’étendre le mandat de leur commission conjointe de renseignement à la vérification de la situation sécuritaire le long de leur frontière et à l’intérieur de leurs territoires.

Pour lancer la traque contre les rebelles des Forces armées pour la libération du Rwanda (FDLR), les deux pays ont souhaité que leurs hauts responsables de renseignement présentent, dans dix jours, un plan concerté.

Kinshasa et Kigali se proposent également de mettre sur pied, pendant la même période, un mécanisme de prévention de toute action nuisible aux bonnes relations et à la sécurité de deux Etats, indique le communiqué final de la session.

Le ministre congolais des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda a, dans son mot de clôture, indiqué que «les chefs d’Etat de deux pays ont confié à la commission mixte la mission d’entretenir des relations de coopération pour rétablir la paix, stabiliser la région et susciter le développement».

La délégation de la RDC etait composée de cinq ministres dont Raymond Tshibanda des Affaires étrangères et de la coopération régionale.

La sixième session de la grande commission mixte de coopération bilatérale entre la RDC et le Rwanda a été fixée en mai 2013 à Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner