Kinshasa: les transporteurs privés reprennent timidement du service

Des kinois marchant à pied par manque des transports en commun le 21/05/2012 sur avenue Kasa vubu à Kinshasa, lors d’une grève des transporteurs privés de la capitale. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les transporteurs privés ont timidement renoué, ce mardi 22 mai, avec le service après une journée de grève sèche à Kinshasa. Des sources concordantes affirment que de la commune de Kintambo (Lukunga) à celle de Masina (Tshangu), en passant par les communes de Bandalungwa, Kalamu (Funa), Limete, Matete et Lemba (Mont-Amba) les taxis et taxis-bus y compris quelques Mercedes 207 surnommés «esprits de mort», à cause de nombreux accidents qu’ils provoquent, ont fait leur réapparition mais en nombre insuffisant.

Comme au premier jour, beaucoup de Kinois se sont rendus à leur travail à pied ou ont pris la taxis-moto. Les rares conducteurs des taxis visibles ce mardi sur les routes affirment avoir repris le travail pour alléger les difficultés de la population.

La police nationale est visible sur les artères de la capitale pour veiller à ce que cette reprise ne connaisse pas de dérapages.

On rappelle que les transporteurs, réunis au sein de l’Association des chauffeurs du Congo (ACCo) se plaignent notamment de « tracasseries policières » et des contrôles des véhicules intensifiés ces derniers jours à Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner