RDC: l'Autorité de l’aviation civile cloue au sol 29 avions

Aéroport de Goma

L’autorité de l’aviation civile (AAC) a publié, ce mardi 22 mai à Kinshasa, une liste de vingt neuf «avions immatriculés immobilisés en date du 15 mai 2012 ». Ces avions appartiennent à une vingtaine de compagnies, dont quatre à Fly Congo et trois, à la Compagnie africaine d’aviation (CAA), les deux gros transporteurs aériens en RDC. Selon l’AAC, ces avions n’ont pas leurs documents techniques validés après son expertise. 

La chargée de communication à l’AAC, Clarisse Ngombo Kalala, a affirmé que la publication de cette liste vise à assurer la «visibilité du travail qui est fait» dans le secteur aérien et d’inciter les opérateurs à assurer la sécurité des passagers et de leurs biens. Cette liste permet au public de connaître les opérateurs aériens qui disposent de leurs documents validés après l’expertise de l’AAC, a-t-elle précisé.

Fly Congo, une compagnie qui a effectué son premier vol commercial, seulement le lundi 26 mars 2012, compte notamment deux MD82, 1 Boeing 767 et 1 HS 125 cloués au sol, a reconnu le directeur général  de cette entreprise, Marc Pajot DG. Pour lui, «il n’y a aucune inquiétude à avoir», parce qu’il s’agit des avions dont le certificat de navigabilité a expiré et qui sont en attente d’entretien.

De leur côté, les autorités de la Compagnie africaine d’aviation ont affirmé que leurs aéronefs sont immobilisés pour de «simples problèmes administratifs », sans donner plus de détails.

D’autres sociétés concernées par cette mesure sont notamment:

  • Lignes aériennes congolaises (Lac), avec un avion immobilisé
  • Tracep-Congo (deux)
  • Gomair (un)
  • Air Tropiques (un)
  • Air Kasaï (un)
  • Kin-Avia (un)
  • M.A.F. (quatre)

Selon des sources proches de l’AAC, la publication de cette liste s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des seize mesures édictées par le ministre des Transports et Voies de communication, Justin Kalumba, vendredi 18 avril,  pour assainir le secteur aérien congolais.

Au terme de ses visites dans les locaux de l’Autorité de l’aviation civile, de la Régie des voies aériennes (RVA) ainsi qu’à l’aéroport de Ndjili, le ministre Kalumba avait notamment demandé à l’AAC de clouer au sol, immédiatement après un contrôle technique, tous les avions qui ne rempliraient pas les conditions de navigabilité.

Le mardi 15 mai, au sortir d’une réunion avec les autorités de l’AAC, Justin Kalumba avait déclaré que l’objectif de son action est de sortir les transporteurs aériens congolais de la liste noire des compagnies, faisant l’objet d’une interdiction totale d’exploitation dans l’Union européenne.

Lire plus sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (125)
Ebola (56)
FARDC (47)
Ceni (45)
Beni (35)
Kinshasa (34)
Caf (27)
UDPS (27)
Monusco (26)
Vclub (24)
Mazembe (24)
Linafoot (24)
Santé (23)
Lamuka (21)
Yumbi (21)
Sécurité (19)