RDC : le numéro vert de la police n’est pas encore gratuit

Téléphone. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’inspection générale de la police a mis à la disposition des Congolais un numéro vert, le 114  pour dénoncer les abus des policiers depuis le 29 mai. Mais contrairement à ce qui a été annoncé, ce numéro n’est joignable que sur le réseau Vodacom et les appels sont payants et non gratuits. L’inspecteur général de la police, général Constantin Mudekereza promet de demander des explications aux responsables de Vodacom sur la facturation des appels qui coûteraient plus de 10 unités (0,1 USD) par minutes. 

Interrogés sur la gratuité des appels vers ce numéro vert, les responsables des principales compagnies téléphoniques opérant en RDC avouent qu’elles ne peuvent pas ne pas facturer ces appels. Ils disent attendre des autorités les garanties sur le manque à gagner qui résulterait de la gratuité de ce service.

L’inspecteur général de la police, Constantin Mudekereza, affirme que les travaux sont en cours pour que ce numéro soit joignable à partir de tous les réseaux téléphoniques opérant en RDC.

Les responsables d’Airtel, une compagnie téléphonique opérant en RDC, indiquent que l’emplacement du centre téléphonique qui gère le numéro vert ne permet pas à leur réseau de capter le signal.

Selon eux, Vodacom réussit à capter ce signal grâce à la proximité des locaux de sa direction avec le centre d’accueil.

Lire aussi sur radio okapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner