RDC : les veuves demandent le respect de leurs droits

Des participants au lancement du projet d’appui à la promotion économique des veuves en RDC, par le Fonds National pour la Protection de l’enfant(Fonafen) le 31/08/2011. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les veuves de la RDC se disent victimes de beaucoup de discriminations. Elles l’ ont exprimé dans un mémorandum adressé au gouvernement. Elles demandent au gouvernement de préserver leurs droits, à l’occasion de la journée internationale de la femme veuve, célébrée ce samedi 23 juin. Plus de 300 veuves venues de quatre districts de la ville province de Kinshasa ont participé à la célébration de la journée internationale de la femme veuve, organisée par le Fonds national de la promotion de la femme et la protection de l’enfant (Fonafen), une structure technique du ministère du Genre, Famille et Enfant.

Les femmes veuves sont victimes de beaucoup de discriminations, a confié Aline Okongo, coordinatrice d’une ONG qui s’occupe des femmes vulnérables. Dans un mémorandum remis à la ministre du Genre, ces femmes demandant au gouvernement de se préoccuper davantage de leurs droits. Aline Okongo explique:
« Tous les problèmes auxquels les veuves sont confrontées après le décès des conjoints, sont connus. Nous demandons que l’on revoit les choses au niveau du code de la famille pour nous sécuriser».
De son côté, la ministre du Genre, Femme et Enfant, Geneviève Inagosi, a rassuré ses interlocutrices. Elle leur a promis son soutien notamment à travers la révision du code de la famille:
« Nous leur avons garanti que le code de la famille protège le droit des veuves, et ce code de la famille obsolète, est en voie de révision. Je pense que la protection des droits des femmes veuves et des autres femmes d’une manière générale, va trouver des réponses dans la révision du code de la famille ».
Quelques jours avant la célébration de cette journée, la Fonafen a organisé une formation à l’intention des femmes veuves du Camp Luka, un quartier pauvre de la commune de Ngaliema, sur les activités génératrices de revenus.

1000 USD pour 50 veuves

A l’occasion de ces festivités, le point focal Genre de la Monusco-Kindu a remis des vivres d’une valeur estimée à 1000 USD à cinquante femmes veuves. Le don est constitué notamment du riz, d’huile de palme, de la farine de manioc, du sel et de haricots.
La distribution a eu lieu après une conférence-débat organisée pour commémorer, pour la première fois à Kindu au Maniema, la journée internationale des veuves. La conférence portait sur la lutte contre les violences sexuelles faites à la veuve congolaise.
L’orateur du jour a interpellé les participantes à prendre le courage pour dénoncer les auteurs des viols. Par ailleurs, ces veuves ont dénoncé plusieurs problèmes qu’elles rencontrent dans la vie après le décès de leurs conjoints, dont le déshéritage.
La première journée internationale de la veuve, instituée par une résolution des Nations unies sur proposition du Gabon en décembre 2010, a été célébrée, jeudi 23 juin 2011. Cette journée rappelle qu’après avoir perdu leurs conjoints, des millions de femmes vivent péniblement seules avec leurs orphelins. Elle vise à sensibiliser l’opinion et d’obtenir une meilleure défense des droits des veuves dans le monde.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner