Nord-Kivu: la Monusco réitère son soutien aux FARDC sur fond de nouvelles désertions

Madame Leila Zerrougui, représentante spéciale adjointe du SG de l’Onu en RDC le 12/3/2012 à Kinshasa, lors de la visite de 4èm foire de l’entreprenariat féminin. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La représentante spéciale adjoint du Secrétaire général des Nations unies en RDC, Leila Zerougui, a réitéré dimanche 24 juin à Goma, dans le Nord-Kivu, son soutien aux troupes de la Monusco et des Forces armées de la RDC (FARDC), engagés dans la lutte contre les mutins du M23. Elle a aussi assuré que la Monusco était prête à tout pour protéger les civils. Pendant ce temps, à Beni, les FARDC confirment qu’une vingtaine de militaires, dont des officiers supérieur, ont rejoint les rebelles du M23.

La représentante spéciale adjointe du Secrétaire général a visité les zones de combat entre les FARDC et les mutins, notamment ceux de Rumangabo, Rugari et Bunagana.

Pour Leila Zerougui, les rebelles serons vite isolés et maitrisés par les FARDC s’ils ne bénéficient d’aucune collaboration des communautés. C’est ainsi qu’elle a appelé la population à se désolidariser d’eux.

« Il faut que la population comprenne que la paix est dans son intérêt, et que la guerre sert les intérêts des seigneurs de guerre », a-t-elle affirmé.

La représentante adjointe s’est en outre inquiétée que les familles de déplacés restent sans assistance, les humanitaires n’accédant pas à ces zones encore exposées aux combats.

Leila Zerougui précise également que les casques bleus sont présents dans les grands centres et axes sensibles pour renforcer la protection des civils.

La prochaine étape du séjour de la représentante spéciale adjointe dans le Nord Kivu la conduira, toujours ce dimanche, dans le territoire de Masisi.

Beni: nouvelles désertions au sein des FARDC

Pendant ce temps, vingt-cinq (25) militaires de rang et quatre capitaines du 808e régiment des FARDC ont abandonné leur position dans la localité de Mabialote, à Beni, toujours dans le Nord-Kivu, et regagné la brousse dans la nuit de vendredi 22 à samedi 23 juin dernier.

Armes à main, les militaires de Fardc concentrés lors du défilé du 30 juin 2010. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le commandant du premier secteur FARDC basé à Beni, le colonel Eric Rurihombere, a confirmé l’information livrée par des sources locales.

Selon lui, c’est depuis quelques jours que les chefs rebelles du M23 lancent, par téléphone, des invitations aux militaires et anciens officiers ex-CNDP du premier secteur des FARDC à rejoindre leur mouvement.
Sans annoncer aucune mesure contre ces défections devenues récurrentes, le colonel Eric Rurihombere assure que les FARDC sont déjà lancés à la poursuite des déserteurs afin de les neutraliser, et que la situation générale dans le territoire de Beni est sous contrôle.

Les déserteurs étaient basés dans la localité d’Eringeti, à une soixantaine de km au Nord-est de Beni.

Selon des sources locales, la localité de Mabialote, où ils étaient affectés, est considérée comme un bastion des rebelles ougandais ADF Nalu.

Ces déserteurs, qui auraient déclaré rejoindre la rébellion du M23, ont emporté plusieurs armes et munitions, selon la même source.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (134)
Ebola (72)
FARDC (65)
Djugu (45)
Léopards (43)
FCC (36)
Can 2019 (28)
Ituri (26)
Lamuka (25)
JED (22)
Unpc (22)
Beni (21)
Ceni (20)
Monusco (19)
Sécurité (19)