RDC : le gouvernement salue le renouvellement du mandat de la Monusco

Lambert Mende, Ministre de l’Information, Communications et Médias lors d’une Conférence de Presse à Kinshasa, le 03/01/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Au cours d’une communication jeudi 28 mai à la presse, le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) se dit satisfait du renouvellement du mandat de la Monusco jusqu’au 30 juin 2013. Selon son porte-parole, Lambert Mende, cette prolongation « répond à un souci clairement exprimé par le gouvernement de la République Démocratique du Congo à consolider la paix et la stabilisation de l’Est du pays (…) ».

« La Mission des Nations unies en RDC (Monusco) a en effet joué un rôle bien apprécié par notre gouvernement dans la protection des populations civiles menacées par l’aventure sans lendemain de la bande à Ntaganda et Ruzandiza, et dans l’appui apporté aux Forces armées de la RDC dans l’accomplissement de leurs tâches », a soutenu Lambert Mende.

Il ajoute que le gouvernement congolais ne partage pas les critiques sans nuances portées à l’endroit de la Monusco, faisant allusion au dernier rapport de l’ONG International Crisis Group (ICG).

Cette ONG internationale a publié un rapport lundi 11 juin dans lequel elle arguait que  « la MONUSCO est en train d’échouer dans son mandat de stabiliser le pays et protéger les populations civiles  ».

Le gouvernement congolais se félicite aussi de la publication du rapport de l’Onu confirmant la responsabilité du Rwanda dans les troubles armés à l’Est de la RDC.

Se basant sur ce rapport, la RDC, par le biais de son gouvernement demande au Rwanda d’arrêter « immédiatement à la fois son soutien à toute rébellion mais aussi de mettre fin à tout propos injurieux contre le pays ».

« Les preuves accablantes contenues dans le rapport indiquent que la bande à Ntaganda qui s’est mutinée au mois d’avril dernier et dont les affrontements avec les forces gouvernementales avaient contraint des milliers de gens à fuir leurs villages dans l’Est du Congo disposait en fait d’appuis de très haut niveau de la part du gouvernement rwandais », a affirmé le ministre Lambert Mende.

Selon lui, ce rapport cite des officiels rwandais de tout premier plan, notamment :

  • Un membre du gouvernement
  • Le Ministre de la Défense
  • Le Chef d’Etat Major général des forces de défense rwandaises
  • Le principal conseiller militaire du Président Kagame.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner