Gungu : des habitants quittent leurs villages pour fuir des amendes exorbitantes

Une vue de l’aérogare de Kikwit, capitale économique de la Province du Bandundu en RDC. Photo: http://www.panoramio.com/photo/32634010

Les habitants de certains villages du territoire de Gungu, dans le Bandundu, quittent leur village depuis plus de deux semaines, se disant victimes d’amendes exorbitantes imposées par le chef du parquet secondaire de Gungu et premier substitut. Ce dernier, en mission d’inspection dans le secteur de Kilembe, procède, selon eux, à des contrôles de salubrité publique « intempestifs ».

Selon ces habitants, le chef du parquet secondaire de Gungu, Pascal Tshimanga Kadima, met en détention toutes les personnes qui manquent d’installations hygiéniques dans leurs parcelles ou de ficelles pour sécher leur linge, et leur fait payer une amende de 50 000 (environ 55 USD) à 100 000 francs congolais (environ 110 USD).

Certains de ces habitants, arrivés à Kikwit, chef-lieu de la province du Bandundu, se sont plaints du comportement de ce magistrat auprès des activistes de la société civile de Gungu.

Faustin Kusamba, un responsable de la société civile dit attendre le retour du chef du parquet incriminé pour avoir plus de précision sur cette affaire.

Selon lui, le chef de parquet secondaire est actuellement injoignable, et se trouve dans le secteur de Ngudi, non couvert par un réseau de téléphonie cellulaire.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner