Nord-Kivu : la Monusco demande à la population de Walikale de soutenir les FARDC et le gouvernement

Des éléments des FARDC au Nord-Kivu (Archives).

La Mission des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco) appelle la population du territoire de Walikalé à soutenir les efforts du gouvernement congolais et les Forces armées de la RDC dans la stabilisation de la paix au Nord-Kivu et dans toute la partie Est du pays.

Le chef de bureau de la Monusco/Nord-Kivu, Hiroute Guebré Sélassié, a lancé cet appel vendredi 20 juillet, lors d’une mission conjointe effectuée par la mission onusienne et le gouvernement provincial, après les affrontements qui ont opposé la semaine dernière les Maï-Maï Raïa Mutomboki aux FARDC.

« Ce n’est pas le moment de vous diviser et de créer des tensions ethniques mais plutôt de vous unir derrière votre armée et votre gouvernement contre des gens qui veulent vous diviser et détruire la paix qu’on était en train de construire petit à petit », a déclaré Hiroute Guebré Sélassié.

Les miliciens Maï-Maï Raïa Mutomboki ont attaqué les FARDC mardi 17 juillet et ont occupé la cité de Walikale-centre avant de prendre aussi le contrôle de Njingala. Ces deux localités ont ensuite été récupérées par les FARDC deux jours après.

Pour Hiroute Guebré Sélassié, le travail abattu par les FARDC doit être salué.

« Ils ont libéré en moins de quelques heures Walikale. Ils ont délogé ce groupe nocif », a ajouté le chef de bureau de la Monusco/Nord-kivu.

Hiroute Guebré Sélassié a qualifié ces attaques de « distraction ».

« Mon message le plus important était de dire à toute la population de la RDC que cette attaque des miliciens de Raïa Mutomboko était une distraction inutile. Les FARDC et la Monusco sont préoccupées et s’occupent des rebelles du M23. Donc les distractions ici et là par des groupes armés ne sont pas utiles et désirables », a-t-il indiqué.

Dans un communiqué publié vendredi 1er juin, le chef de la Mission des Nations unies en RDC (Monusco) a exhorté « tous les groupes armés étrangers et congolais à cesser immédiatement toutes les formes de violence perpétrées » dans l’Est du RDC.

Les Raïa Mutomboki prétendent être une milice d’autodéfense qui lutte contre les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). Mais ils s’illustrent quelque fois par des exactions contre des populations civiles.

En avril 2012, ils ont signé un accord de principe avec les FARDC à Shabunda-centre (Sud-Kivu) pour la pacification de ce territoire. Les miliciens s’étaient engagés à déposer les armes et à regagner la vie civile à condition que les militaires leur garantissent la sécurité.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires