Journée nationale de la presse : l’Omec plaide pour l’accès des journalistes à l’information des sources officielles

Des dossards de presse distribués le 24/11/2011 au commissariat général de la PNC à Kinshasa par Journaliste en danger (JED). Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

« On ne peut pas parler de liberté de presse lorsque le journaliste n’a pas accès à l’information », a déclaré dimanche 22 juillet le président de l’Observatoire des médias congolais (Omec), Polydor Muboyayi, à l’occasion de la célébration de la journée nationale de la presse en République démocratique du Congo (RDC). Célébrée traditionnellement le 22 juillet, cette journée a été renvoyée au lundi 23 juillet sur toute l’étendue du pays.

Pour illustrer les difficultés qu’éprouvent les journalistes congolais à accéder à l’information des sources officielles, Polydor Muboyayi a notamment déploré l’immobilisme du ministre des Affaires étrangères et de la coopération régionale face à la situation de guerre à l’Est de la RDC.

« C’est la première fois que le ministre de la coopération régionale donne l’information aux médias. Mais les choses ne doivent pas se passer comme ça ! », a affirmé Polydor Muboyayi faisant allusion à la dernière conférence de presse animée conjointement par les ministres des Médias et de la Coopération régionale sur l’insécurité dans l’Est de la RDC.

Au cours de cet échange avec la presse, les ministres congolais ont défendu la position de la RDC qui a accepté le principe d’un déploiement d’une force internationale neutre le long de la frontière entre la RDC et le Rwanda pour lutter contre les groupes armés.

Le président de l’Omec a aussi appelé le gouvernement à revoir sa politique sur les taxes que doivent payer les médias. Ces dernières ne favorisent pas, selon lui, le bon fonctionnement des médias.

Le ministre des Médias, Lambert Mende, a estimé en revanche que le gouvernement fournit des efforts pour faciliter l’accès à l’information. Il en veut pour preuves les dernières sorties médiatiques du Premier ministre Matata Ponyo face à la presse (Faire un lien).

Il s’est dit par ailleurs conscient des difficultés que connaît la presse congolaise pour payer les taxes, promettant de s’investir pour assouplir certaines mesures.

La journée nationale de la presse à Kinshasa va être marquée en 2012 par l’organisation de la première édition du prix national de la liberté de la presse Lucien Tshimpumpu du nom d’un célèbre reporter sportif congolais.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner