RDC : le virus Ebola tue 7 personnes en Province Orientale

Des employés de l’OMS s’apprêtant à entrer dans l’hôpital de Kagadi dans le district de Kibale où une épidémie d’Ebola a éclaté récemment. Photo AFP

L’épidémie du virus Ebola est déclarée en République démocratique du Congo. Le ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi, a affirmé ce vendredi 17 août que douze cas dont sept décès ont été enregistrés en Province Orientale. Il invite la population à respecter des mesures d’hygiène individuelle et collective, indiquant qu’à ce jour, il n’y a ni médicament ni vaccin pour lutter contre cette épidémie qui a ressurgi en Ouganda au début du mois de juillet.

Félix Kabange demande à tous les Congolais d’éviter de toucher tout animal trouvé mort dans la forêt ou de consommer sa viande.

« Il faut également éviter de toucher sans protection le sang, les vomissures ou les urines d’un malade ayant succombé ou qui soufre d’une fièvre hémorragique virale », ajoute-t-il.

Le ministre assure que « plus vite seront appliques ces mesures préventives, plus vite la propagation de maladie sera arrêtée ».

Les derniers cas d’ébola ont été recensés en RDC en 2007 dans la région de Mweka et Luebo (Kasaï-Occidental), causant la mort de cent soixante-huit personnes sur les quatre cents malades enregistrés en quatre mois.

Le virus Ebola provoque de fortes hémorragies, mortelles dans 50 à 90 % des cas. Le principal symptôme se manifeste, après une période d’incubation de dix jours en moyenne, par une brusque montée de température, accompagnée de douleurs musculaires, de vomissements et de diarrhées. Si l’assistance médicale n’est pas assez rapide, le malade succombe en quelques jours à un choc cardio-respiratoire.

Ce virus a été identifié pour la première fois en 1976 après la survenue d’épidémies importantes au Soudan et dans le nord de la République démocratique du Congo. C’est une des rivières de ce pays qui a donné son nom à ce virus.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a recensé plus de 20 épisodes épidémiques en Afrique de l’Ouest depuis l’apparition d’Ebola, dont sept ont provoqué la mort de plus de 180 personnes.

C’est au début du mois de juillet que la maladie a ressurgi en Afrique en l’Ouganda. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les autorités ougandaises ont recensé 16 morts au cours du mois de juillet. Le président Museveni a d’ailleurs fait diffuser le 30 juillet dernier un message audio appelant ses compatriotes à la vigilance.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner