Nord-Kivu : la société civile scandalisée par les propos « complices » de l’ambassadeur de RDC en Ouganda

De gauche à droite: Les présidents du Rwanda Paul Kagame, de la Tanzanie Jakaya Kikwete, de l’Ouganda Yoweri Museveni et de la RDC Joseph Kabila à l’ouverture du sommet des chefs d’Etat de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs à Kampala, le 7 août 2012. Photo Droits tiers.

La Société civile du Nord-Kivu se dit scandalisée par les propos de l’ambassadeur de la RDC en Ouganda, Jean-Charles Okoto. Il a affirmé qu’il n’y a pas de militaire ougandais sur le territoire congolais. Pour le vice-président et porte- parole de cette structure, Omar Kavota, la présence de ces militaires étrangers sur le sol congolais est « avérée », et la prise de position de l’officiel congolais montre sa complicité dans cet envahissement.

« Les Nord-kivutiens et les Congolais qui voient cette présence avérée des troupes de l’UPDF, l’armée ougandaise, en RDC, doivent être déçus par ces propos. Et donc, nous demandons à toute la population de bien tenir à l’œil tous ces officiels congolais qui sont entrain d’œuvrer, on dirait, en faveur de ceux qui nous agressent, à travers leurs déclarations », a-t-il affirmé.

Selon Omar Kavota, la société civile détient des preuves de la présence de l’armée ougandaise dans les territoires de Beni et Rutshuru.

« Notre structure a des données fiables sur les incursions de l’UPDF en territoire de Beni, en territoire de Rutshuru, et nous avons toujours estimé que les officiels congolais devraient en profiter pour que l’Ouganda réponde de ses actes et que des responsabilités soient établies », a-t-il expliqué.

Pou lui, l’attitude « dangereuse » de certains responsables politiques laissent à croire qu’ils sont entrain d’œuvrer contre les populations congolaises.

C’est en marge de la rencontre des ministres de la Défense des pays membres de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), que l’ambassadeur de la RDC en Ouganda avait nié la présence de militaires ougandais sur le sol congolais.

Les ministres de la Défense des pays membres de la CIRGL s’étaient réunis jeudi 16 août à Goma, au Nord-Kivu, pour étudier les modalités de la constitution de la force neutre à déployer le long de la frontière entre la RDC et le Rwanda pour traquer les rebelles du M23, des FDRL et d’autres groupes armés.

Lire aussi sur radiookapi.net :

RDC: la société civile du Nord-Kivu dénonce la présence des militaires ougandais et rwandais au sein du M23

GRANDS LACS : Qui sont les groupes armés qui sévissent dans l’est de la RDC ?-France 24

RDC : Joseph Kabila envisage « toutes les solutions » pour rétablir la paix dans l’Est

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ebola (85)
Ceni (85)
RDC (73)
élection (64)
Elections (64)
FARDC (45)
Beni (43)
Monusco (39)
Opposition (32)
ADF (30)
Vclub (27)
FCC (25)
Caf (23)
Léopards (20)
Mazembe (20)
Linafoot (20)