Vacances parlementaires : les députés de Kinshasa absents de leurs circonscriptions électorales

Une vue des députés nationaux et sénateurs congolais au palais du peuple (siège du parlement), ce 8/12/2010 à Kinshasa.

« Nous n’avons vu personne ». Cette phrase est revenue dans toutes les bouches des habitants des quatre districts de Kinshasa : Tsahngu, Funa, Lukunga et Mont-amba. Ils sont tous unanimes sur le bilan des vacances parlementaires de leurs élus nationaux. Même s’il est difficile de dire de manière exhaustive combien de députés nationaux de la capitale ont été en contact avec leurs bases, la population affirme que les députés nationaux, une fois élus, ne sont plus visibles dans leurs fiefs électoraux alors qu’ils y étaient toujours présents avant les élections.

La rentrée parlementaire intervient ce samedi 15 septembre. Cette sessionest consacrée à l’examen du budget 2013. A la clôture de la session précédente, le bureau de l’Assemblée nationale avait demandé aux députés de consacrer au moins un mois dans leurs circonscriptions respectives pour recueillir les doléances des électeurs.

Mais à Kinshasa, certains habitants disent n’avoir pas vu leurs élus que lors de la campagne électorale. Ceux de la Tshangu, Funa, Mont-Amba et Lukunga sont unanimes sur le bilan de leurs élus : « ils n’ont pas été visibles ».

« Je n’ai jamais vu un député dans notre circonscription. Peut-être qu’ils sont passés ailleurs. Moi personnellement je n’ai vu personne », disent-ils.

Plusieurs députés nationaux de Kinshasa ont passé leurs vacances parlementaires en Europe. Ils étaient pour la plupart injoignables. Tous ou presque avaient éteints leurs téléphone pour éviter des « dérangements ». Un élu de Lukunga en vacances parlementaires au Katanga a justifié sa présence dans cette province de par son mandat national. « Je suis député national…Je peux donc aller où je veux », avait-il affirmé.

Quelques rares députés qui ont été en contact avec la base disent avoir recueilli des doléances qui dépassent parfois leurs moyens.

« Beaucoup de problèmes ont été posés qui je ne dirai pas me dépassent mais pour lesquels nous n’avions pas de solutions à apporter mais pour lesquels nous nous sommes décidés à apporter des solutions », a déclaré Patrick Muyaya, élu de la Funa et membre de la Majorité présidentielle.

Pour sa part, Serge Mayamba de l’opposition, élu de la Tshangu précise que pendant ses vacances parlementaires, il a pu organiser une rencontre de football à l’issue de laquelle il a récolté des désidératas de sa base.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner