Mbandaka: les retraités de l’ex-Onatra réclament 50 mois d’arriérés

Siège de l’Onatra à Kinshasa

Les pensionnés et veuves de la Société commerciale de Transport et des Ports (SCTP, ex-Onatra) se plaignent du non payement de leur rente survie depuis cinquante mois. Il y a quelques semaines, le directeur provincial de cette société avait promis de leur payer quatre mois d’arriérés. Mais, à leur grande surprise, seuls les agents actifs bénéficient des frais pour la rentrée scolaire de leurs enfants.

Bokakini Mwanga, l’une des veuves mécontentes, a dit sa désolation:

«Nous qui avons perdu nos maris, nous mourrons de faim. Nous venons informer les autorités pour qu’elles nous trouvent une solution. Comment allons-nous survivre avec nos enfants. Ces derniers doivent-ils abandonner leurs études, parce qu’orphelins de pères ? Et quel sera leur avenir ? Nous en avons marre

Pour sa part, le directeur provincial de la SCTP, Adje Adjema, a indiqué que son agence ne gérait pas les salaires des agents. «C’est plutôt Kinshasa qui le fait par voie bancaire», a-t-il poursuivi, précisant que les pensionnés qui se plaignent sont ceux qui ne touchent pas leur rente à la banque.

L’Administrateur délégué général de cette société, saisi de cette affaire, a promis de payer «au moins deux mois d’arriérés» aux agents passifs. Il n’a cependant pas indiqué comment et à quel moment les quarante huit autres mois d’arriérés seraient versés aux bénéficiaires.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner