Kinshasa : la police fait démolir les maisons situées à proximité de la voie ferrée entre Kintambo et Gombe

Démolition des constructions anarchiquement le long de la voie ferrée par la police le 17/07/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La police nationale congolaise a démoli jeudi 20 septembre des habitations le long de la voie ferrée depuis la commune de Kintambo jusqu’à la Gombe. Objectif : instaurer une distance de sept mètres entre les habitations et le voie ferrée. Sur ordre de la police, les habitants ont été invités à casser eux-mêmes leurs maisons. Certains ont qualifié cette opération d’injuste, se disant esclaves dans leur propre pays.

Au quartier Basoko, dans la commune de Ngaliema, les policiers étaient déjà en position à une heure du matin, en vue de l’opération de destruction, affirment des témoins.

« Nous avons vu certains policiers, et nous avons appelé le chef du quartier pour lui poser la question. Il nous a dit qu’il va y avoir démolition vers 4 heures du matin. Cela a créé une psychoses comme c’est l’habitude, quand on parle de démolitions », a expliqué un habitant.

Pour le colonel Kanyama, commandant de la police pour le district de la Lukunga, « l’exécution d’une mesure n’a rien avoir avec le temps, surtout en ce qui concerne les récalcitrants ».

Au moment de la démolition, c’est avec amertume que des propriétaires cassaient leurs propres maisons, sous la pression de la police.

L’un d’eux témoigne :

« Eux-mêmes les policiers nous ont demandé de casser et qu’ils ne vont rien toucher. J’ai fait 38 ans dans l’armée, je ne reçois rien comme paiement et voila la vie que je suis en train de mener jusqu’aujourd’hui. Nous vivons comme des esclaves dans notre propre pays ! Nous ne sommes pas étrangers ».

Les témoins de l’évènement ont estimé qu’il ya deux poids et deux mesures dans l’exécution de cette opération par la police qui ne cassent que les habitations du petit peuple et épargne celles des “grosses légumes”.

« Les clôtures sont là, elles ne sont pas touchées et les indiens qui y vivent ne sont même pas inquiétés », déclare l’un d’entre eux.

Pour sa part, le colonel Kanyama affirme qu’aucune maison longeant le chemin de fer ne sera épargnée.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Kinshasa : des maisons construites le long de la voie ferrée de Kinsuka bientôt démolies

Kinshasa : la ville démolit le marché Djélo à Binza Delvaux

Kinshasa : la police démolit les constructions érigées le long de la voie ferrée

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (171)
Ebola (63)
FARDC (49)
FCC (30)
Beni (29)
Ceni (29)
Kinshasa (28)
Unpc (27)
UDPS (25)
Corruption (23)
Monusco (22)
Sécurité (21)
Butembo (21)
élection (19)
CSAC (18)
Maï-Maï (18)