Nord-Kivu: une ONG répertorie 53 cas de violences sexuelles à Beni et Lubero

Une femme victime de viol dans le village de Luvungi (RDC), le 3 septembre 2010. AFP/MARC HOFFER

L’ONG Sofepadi (Solidarité féminine pour la paix et le développement intégral) a répertorié cinquante trois cas de violences sexuelles dans les territoires de Beni et Lubero (Nord-Kivu) depuis le début de cette année. Elle a publié les conclusions de son enquête, jeudi 20 septembre, à Beni. Sofepadi déplore le fait que seulement quinze cas de violences sexuelles aient été portés devant la justice. Cinq autres cas sont en cours de jugement.

Les ONG, membres du collectif de lutte contre l’impunité dans les territoires de Beni et Lubero, ont invité les magistrats civils et militaires à être proches des victimes de violences sexuelles pour faciliter à ces dernières les procédures judiciaires et accélérer le traitement de leurs dossiers.

De son côté, le tribunal militaire de garnison de Beni-Butembo accuse des hommes armés d’avoir commis la majorité des cas de viols dans cette contrée du Nord-Kivu.

L’action de l’ONG Sofepadi est appuyée par une dizaine d’ONG locales et internationales œuvrant pour la lutte contre les violences sexuelles faites à la femme dans les territoires de Beni et Lubero.

Dans le cas de la lutte contre les violences sexuelles, l’ONG Sofepadi apporte, depuis 2006, un soutien logistique à l’organisation des audiences foraines en territoires de Beni et Lubero.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner