RDC: plus de 10 000 fonctionnaires admissibles à la retraite continuent de travailler

Rassemblement des fonctionnaires le 3/4/2012 à la place Golgota à Kinshasa- Gombe. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Plus de dix mille agents et fonctionnaires de l’Etat candidats à la retraite en RDC, sont obligés de garder leurs postes dans différents services de l’Etat. Ce dernier n’est toujours pas en mesure de les envoyer à la retraite dans des conditions acceptables. Le Gouvernement se dit «conscient» de la situation.

Les fonctionnaires concernés, hommes et femmes, sont des personnes de troisième âge. Pourtant, selon le code de travail en RDC, tout agent ou fonctionnaire âgé de cinquante cinq ans doit aller à la retraite.

L’un d’eux, rencontré à l’entrée du bâtiment de la Fonction publique à Kinshasa, a témoigné avec une voix à peine audible:

«Ça ne tient plus! Je suis vraiment affaibli. J’ai soixante huit ans aujourd’hui. On me contraint à travailler, à venir chaque matin signer la liste des présences. Je n’ai plus cette force-là

«Pourquoi on continue de faire souffrir des gens qui ont travaillé des années durant, qui sont jusque-là mal rémunérés et qui n’ont rien pour leur retraite?», s’est interrogé un huissier du ministère de la Justice et Droits humains.

Le salaire que touche un agent de service public ne lui permet pas d’espérer une retraite aisée. Certains affirment qu’ils n’ont pas de choix. «Au lieur de rester à ne rien faire à la maison, sans rien à manger, nous préférons venir au travail», a avoué Georges, 65 ans.

Une source proche du ministère de la Fonction publique affirme que les fonctionnaires désireux d’aller à la retraite devraient encore prendre leur mal en patience. Selon elle, il faudrait au préalable maîtriser les effectifs des agents et créer la caisse de retraite.

Avec le concours des bailleurs de fonds, a assuré la même source, les démarches sont assez avancées et plusieurs candidats vont aller à la retraite dans des conditions assez bonnes. Mais, les concernés disent ne plus croire en de telles promesses.

«Souvent, le Gouvernement dit qu’il n’a pas de moyens. Mais si les bailleurs de fonds débloquent les moyens, c’est toujours les gens du gouvernement qui bouffent cet argent, au détriment de vrais retraités!», a déploré crispin, 66 ans.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner