RDC : des ONG veulent être associées à l’enquête parlementaire sur Diomi Ndongala et Roger Lumbala

Le Collectif des ONG de droits de l’homme (ONGDH) a demandé jeudi 18 octobre à être impliqués dans la commission d’enquête parlementaire chargée d’approfondir les dossiers des députés Diomi Ndongala et Roger Lumbala. Lors d’une plénière la veille, le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, a décidé la mise de cette commission pour statuer sur les demandes de levée d’immunité de ces deux députés introduite par le procureur général de la République.

Les députés examinaient la veille les réquisitoires du procureur général de la République demandant la levée de l’immunité de ces députés de l’opposition, impliqués dans des affaires judiciaires.

Le Collectif d’ONGDH, regroupant quinze ONG de défense des droits de l’Homme, invite les députés nationaux à traiter cette question avec une indépendance d’esprit et avec sagesse.

Pour Me Sylvain Lumu Mbaya, secrétaire exécutif de l’ONG La ligue des élections, les informations données par «certains ministres du gouvernement» dans cette affaire n’étaient pas « corrects ».

«Comment un homme qu’ont dit en dehors du pays, au moment où l’Etat congolais assurait le plus de sécurité pour les visiteurs au XIVe sommet de la Francophonie à Kinshasa, M. Diomi Ndongala, se retrouve sur le sol congolais», affirme-t-il.

Me Sylvain Lumu Mbaya demande que la commission d’enquête parlementaire soit ouverte aux ONG des droits de l’homme qui ont travaillé sur cette question.

« Nous avons des pistes de solution et des endroits que nous aimerions faire visiter aux députés pour qu’ils fassent la vérité sur cette question », a-t-il expliqué.

Le procureur général de la République accuse le député Roger Lumbala de complicité avec les rebelles du M23, qui causent l’insécurité dans l’Est du pays.

Quant au député Eugène Diomi Ndongala, il est poursuivi par la justice pour les viols de deux mineures, qui auraient eu lieu dans les installations de son parti politique, la Démocratie chrétienne.

Les deux députés ont nié ces accusations, évoquant une cabale montée par les autorités politiques dans le but de les décrédibiliser.

Lire aussi sur radiookapi.net :

 

RDC: Roger Lumbala réclame « la protection » de la Monusco et du HCR à son retour à Kinshasa

RDC : Diomi Ndongala affirme avoir été interrogé sur les activités d’Etienne Tshisekedi

Depuis Paris, Roger Lumbala: «Je n’étais pas à Kigali et je ne suis pas en contact avec le M23»

RDC : les députés enclenchent le processus de levée d’immunité de Roger Lumbala et Diomi Ndongala

RDC : l’opposant Eugène Diomi Ndongala retrouvé vivant à Kinshasa

RDC: disparition de Diomi Ndongala, l’opposition accuse les services de sécurité

RDC : accusé de viol, Diomi Ndongala risque 20 ans de prison

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner