Nord-Kivu : les miliciens Maï-Maï tuent 3 membres d’une patrouille mixte ICCN-FARDC

Un milicien FDLR. Photo tlaxcala.es

Une patrouille mixte de l’Institut congolais pour la conservation de la nature et des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) est tombée dans une embuscade ce jeudi 25 octobre dans la matinée à Katshanga sur la côte ouest du Lac Edouard au Nord-Kivu. Le bilan de cette attaque est de trois morts et quatre blessés. L’embuscade aurait été tendue par des Maï-Maï alors que la patrouille était à la recherche des pêcheurs clandestins.

Selon la force navale, la patrouille était à la recherche des pêcheurs clandestins lorsqu’elle est tombée sur un groupe Maï-Maï des Patriotes résistants congolais (Pareco). Ceux-ci ont ouvert le feu sur la patrouille. Un militaire FARDC, un garde parc et un civil ont été tués sur le champ, indique la même source.

Les blessés, trois militaires FARDC et un civil ont été admis au centre de santé de référence de Vitshumbi, selon des sources médicales dans la région avant d’être acheminés à l’hôpital de référence de Kayina. Ces informations ont été confirmées par la force navale.

Pour les comités de pêcheurs de Vitshumbi, cette situation est consécutive à recrudescence de la pèche illicite entretenue par le Maï-Maï sur le Lac Edouard.

De nombreux pêcheurs clandestins opèrent avec de filets à petite maille avec la bénédiction des Maï-Maï (Pareco) alors que ce matériel est prohibé car il permet de décimer un trop grand nombre de poissons.

Un officier de la force navale rappelle que des échanges de tirs ont eu lieu le mercredi 25 octobre entre la même patrouille conjointe ICCN-FARDC et les Maï-Maï. Selon lui, les unités de la force navales sont elles aussi régulièrement attaquées par les Maï-Maï. La précédente attaque remonte à trois jours.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner