Nord-Kivu: les forces de l’ordre accusées de meurtre de 4 élèves à Kantine

Quelques élèves finalistes, célèbrent la fin de la dernière épreuve de l’examen d’Etat ce 23/06/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bonmpengo

Quatre élèves de l’école primaire Mahano, Instituts Mavivi et Kaindinya sont tombés, mardi 13 novembre, sous les balles des policiers et des militaires déployés à Kantine, localité située à 50 km à l’Ouest de Beni, pour mater une manifestation de colère des élèves. Ces derniers voulaient lyncher les parents de leur collègue décédé la nuit dernière les accusant de l’avoir tué grâce à des pratiques sorcières.

Neuf autres élèves ont été blessés au cours d’une répression des policiers et militaires que les témoins qualifient de violente.

Omar Kavota, le porte-parole de la société civile du Nord-Kivu, a dénoncé le «dérapage et manque de professionnalisme» des forces de l’ordre qui ont tiré à balles réelles dans la foule.

Il demande à l’auditorat de Beni d’ouvrir une enquête et de sanctionner les responsables de ces meurtres.

Les blessés sont pris en charge au Centre de sante Kelekele, indiquent des sources sur place.

Pour sa part, l’administrateur du territoire de Beni, Amisi Kalonda, reconnait la situation mais ne confirme pas le nombre de morts. Il affirme qu’une équipe d’autorités civiles et militaire s’est rendue sur place pour calmer la tension.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner