Province Orientale: le Foner suspend l’entretien des routes à Mambasa

Réhabilitation des routes à Kinshasa.

Le directeur provincial du Fonds national d’entretien routier (Foner), en Province Orientale, Roche Biba, a suspendu samedi 17 novembre les activités de réhabilitation des routes dans le territoire de Mambasa. Il a pris cette décision après que les cantonniers ont entamé, la semaine dernière, un mouvement de grève pour revendiquer cinq mois d’arriérés de salaire.

Roche Biba estime que les travaux de canonnage ne se faisaient pas comme il faut:

«D’une part, l’Office des routes accuse les attributaires qui, à leur tour, accusent aussi l’Office des routes. D’autre part, les cantonniers n’ont même pas le matériel aratoire et reconnaissent qu’ils sont roulés de part et d’autre. Donc, il y a un désordre dans le Foner», a déclaré Rich Biba.

Pour relancer les travaux, le directeur du Foner /Province Orientale entend organiser une commission pour recenser les cantonniers et les entreprises retenues pour l’exécution du marché.

Le Foner a, par ailleurs, accepté de payer deux mois d’arriérés de salaire aux cantonniers et renvoie à l’office des routes la responsabilité de payer les autres mois.
La semaine dernière, les commerçants qui assurent les échanges commerciaux sur le tronçon routier Iga Barrière-Lopa-Jina, au Nord de Bunia en Province Orientale, menaçaient de ne plus payer des taxes destinées au Fonds national d’entretien routier (Foner). Ils avaient affirmé que l’argent qu’ils payaient n’était pas affecté aux travaux de réhabilitation des routes fortement dégradées.
«Nos camions se renversent à tout moment, nous sommes fatigués et nous allons refuser de payer. On ne peut pas continuer à payer l’argent au moment où on ne fait rien sur la route», avait dénoncé le président de la Fédération des entreprises du Congo (Fec/Ituri), Constant Bubu Lenga.

Pour le directeur général du Foner, Fulgence Bamaros Lobota, sa structure ne réhabilite pas les routes mais collecte les ressources nécessaires au financement des dépenses d’entretien. Pour entretenir les routes, il faut qu’elles soient déjà en bon état ou déjà réhabilitées, avait-il expliqué à Radio Okapi.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner